Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le RTAM convoque les chauffeurs de taxi de Montréal à une réunion d'urgence

Le RTAM-Métallos, qui représente des milliers de travailleurs de l'industrie du taxi, convoque tous les chauffeurs de taxi et de limousine à une assemblée extraordinaire, dimanche après-midi, à Montréal.

Les chauffeurs, dont plusieurs considèrent l'entente entre Uber et le gouvernement provincial comme une trahison, discuteront des moyens de pression, mais aussi des recours juridiques.

Benoît Jugand, le porte-parole du Regroupement des travailleurs indépendants Métallos (RTAM) a affirmé à La Presse canadienne que toutes les avenues étaient sur la table.

Certains de ses membres parlent d'injonctions, de recours collectifs, de grève, ou encore de mouvements de perturbation.

Il a ajouté que le RTAM communiquera son plan d'action à la population après la réunion.

Selon M. Jugand, les chauffeurs dénonceront le gouvernement québécois pour ne pas avoir respecté son engagement de ne pas créer un système à deux vitesses.

Les chauffeurs dénoncent vivement le projet-pilote convenu par la province avec le transporteur Uber, rendu public vendredi par le ministère des Transports.

Le gouvernement a notamment octroyé l'équivalent de 300 permis de taxi aux chauffeurs de la multinationale.

VOIR AUSSI:

12 choses à savoir sur Uber
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.