NOUVELLES
10/09/2016 10:42 EDT | Actualisé 11/09/2017 01:12 EDT

L'émissaire américain pour la Syrie exhorte les rebelles à accepter l'accord de trêve

L'émissaire américain pour la Syrie a appelé samedi les rebelles à respecter un accord de cessez-le feu conclu la veille par Washington et Moscou, dans une lettre en arabe adressée "aux factions de l'opposition armée" et consultée par l'AFP.

Dans ce texte, Michael Ratney décrit l'accord, qui a déjà été approuvé par le régime, comme "le meilleur moyen" de sauver des vies.

"Nous pensons que cette trêve peut être plus efficace que la précédente car elle peut arrêter les frappes syriennes contre les civils et l'opposition", plaide M. Ratney, en référence à un premier accord russo-américain de trêve conclu fin février qui avait volé en éclat au bout de quelques semaines.

"Plus important encore, nous voulons obtenir une confirmation que vous êtes prêts à (vous engager à) respecter cet accord", a-t-il poursuivi, sans identifier les groupes rebelles.

La trêve annoncée vendredi par les chefs de la diplomatie américaine John Kerry et russe Sergueï Lavrov doit entrer en vigueur lundi, premier jour de l'Aïd el-Adha, la grande fête musulmane du sacrifice.

Selon la lettre de M. Ratney, les combats doivent cesser lundi à 19H00 (16H00 GMT) pour une première trêve de 48 heures.

"Après cela, si elle dure (...), elle sera étendue pour une période de temps convenue", écrit l'émissaire américain.

L'agence officielle Sana, citant des "sources informées", indiquait samedi que le gouvernement syrien avait approuvé cet accord.

Plus tôt dans la journée, le Haut comité des négociations (HCN), qui rassemble les principaux représentants de l'opposition et de la rébellion syriennes, avait indiqué n'avoir pas encore reçu "une copie officielle" du texte.

Une membre du HCN, Bassma Kodmani, a toutefois réagi avec circonspection à l'annonce de l'accord dont l'application dépend, selon elle, avant tout de la Russie, qui seule peut "forcer le régime à respecter la trêve".

mjg/nbz/bpe