NOUVELLES
10/09/2016 12:03 EDT | Actualisé 11/09/2017 01:12 EDT

Feria du riz à Arles: lumineuse journée pour Juan Bautista

Pour la corrida goyesque, dernier grand rendez-vous arlésien de la feria du riz, et traditionnelle manifestation de septembre à Arles, le triomphe absolu est allé samedi à Juan Bautista (quatre oreilles et une queue).

Face aux toros de Zalduendo (montrant de la caste pour la plupart mais manquant de solidité), Luis Francisco Esplá a reçu également des trophées (deux oreilles), tandis que Morante de la Puebla recevait de son côté une récompense.

Cette corrida a marqué le retour dans l'arène de Luis Francisco Esplá (qui a également signé la scénographie de cet événement) après plusieurs années d'absence. En piste, face à ses deux toros, le maestro espagnol a montré sa science et, toréant "à l'ancienne", a proposé, face à son dernier adversaire surtout (après avoir été cependant cueilli par le toro à plusieurs reprises), des séries de muleta d'une belle facture.

Avec Morante de la Puebla, le public a retrouvé la personnalité imprévisible du torero andalou. En perdition totale devant le premier toro, il a par la suite, avec style et lenteur composé une faena d'un indéniable cachet athlétique au cours de laquelle face à un animal de peu d'allant il a servi des séquences lentes dans un registre d'un classicisme pur.

Mais la journée a été totalement dominée par le triomphe de Juan Bautista. Face à ses deux adversaires, la maestro arlésien, avec aisance, sérénité et plénitude, a instrumenté des faenas de grande envergure, avec rythme, variété dans le répertoire et des estocades portées "a recibir" qui ont libéré l'enthousiasme des grands jours.

Arènes d'Arles: corrida goyesque de la feria du riz

Luis Francisco Esplá: une oreille et une oreille

Morante de la Puebla: bronca et une oreille protestée

Juan Bautista: deux oreilles et la queue et deux oreilles

Bétail: toros de Zalduendo, correctement présentés, montrant de la caste mais des forces insuffisantes pour plusieurs pensionnaires. Le troisième toro a été honoré d'un tour de piste posthume

Temps: ciel dégagé, température estivale

Entrée: 13.000 spectateurs

cor-hf/tlg/pg