NOUVELLES
10/09/2016 13:18 EDT | Actualisé 11/09/2017 01:12 EDT

Espagne/3e journée: le Barça refroidi, le Real retrouve Ronaldo

Coup de froid au Camp Nou: le FC Barcelone a concédé sa première défaite de la saison samedi face au promu Alaves (1-2), laissant la tête du Championnat d'Espagne au Real Madrid, vainqueur d'Osasuna 5-2 pour le retour de blessure de Cristiano Ronaldo.

Bien malin qui avait prédit que le modeste club basque d'Alaves surprendrait le double champion d'Espagne en titre lors de cette 3e journée.

Avec un onze très remanié et malgré l'entrée tardive de remplaçants de luxe comme Lionel Messi, Andres Iniesta et Luis Suarez, le Barça a chuté sur des buts de Deyverson (39e) et Ibai Gomez (64e). Le Français Jérémy Mathieu (47e) avait entretemps égalisé.

Au classement, Barcelone (4e, 6 pts) laisse filer le Real Madrid (1er, 9 pts) de l'entraîneur français Zinédine Zidane, seule équipe à avoir réussi un carton plein depuis le début. Et le club catalan voit revenir sur ses talons l'Atletico Madrid (5e, 5 pts), qui a enfin lancé sa saison avec une victoire à Vigo (4-0) dont un doublé d'Antoine Griezmann.

C'est la première grosse sensation de cette Liga: au Camp Nou, des erreurs défensives ont permis à Alaves de mener 1-0 à la pause puis 2-1 à l'heure de jeu. Et l'efficacité offensive a manqué plusieurs fois aux Catalans (40e, 45e, 49e), même quand l'entraîneur Luis Enrique a fait rentrer ses stars.

Messi, qui a joué les 30 dernières minutes après avoir souffert cette semaine de douleurs persistantes aux adducteurs, a ainsi raté la balle d'égalisation (90e+4).

- Ronaldo buteur pour sa reprise -

"Nous avions fait pas mal de changements et nous avons manqué de fluidité et de précision. Nous avons été fragiles défensivement", a déploré Luis Enrique.

Puisque Las Palmas (6 pts) a également été renversé à Séville (2-1) pour les débuts du Français Samir Nasri sous le maillot andalou, voilà le Real Madrid installé seul en tête.

Au passage, l'équipe de Zidane a enchaîné sa 15e victoire consécutive en Liga, une série entamée en fin de saison dernière, égalant le record du club qui datait de 1960-1961. Le record espagnol est la propriété du Barça avec 16 victoires d'affilée en 2010-2011.

Bref, la journée a été bonne pour la "Maison blanche", qui n'a pas eu à puiser dans ses réserves avant d'entamer mercredi la défense de son titre en Ligue des champions.

Servi par un Gareth Bale très altruiste, Ronaldo a rapidement marqué (6e) pour son grand retour à la compétition, deux mois après sa blessure à un genou en finale de l'Euro-2016 remporté par sa sélection.

"Je n'ai pas eu de douleur, ma forme s'améliore, nous avons gagné et j'ai marqué un but, donc tout est parfait", a dit le Portugais, qui a cédé sa place au Français Karim Benzema après une heure de jeu.

- Griezmann brille puis demande pardon -

Benzema, lui aussi de retour de blessure, a eu moins de réussite: ses tentatives se sont écrasées sur la transversale (76e) puis le poteau (90e+1). Heureusement pour le Real, Danilo (40e), Sergio Ramos (45e+1) Pepe (56e) et Luka Modric (62e) ont été plus efficaces devant le but.

Oriol Riera (64e) puis Unai Garcia (78e) ont ensuite sauvé l'honneur d'Osasuna, qui a fini à dix contre onze après l'exclusion de Tano (79e) et a raté un penalty (72e).

Pour sa part, l'Atletico Madrid s'est enfin libéré après deux matches nuls lors des deux premières journées. Et c'est le Celta Vigo qui a fait les frais du réveil d'Antoine Griezmann.

Passeur décisif pour Koke (53e), le Français a marqué deux fois de la tête (73e, 80e), soit ses deux premiers buts de la saison. L'Argentin Angel Correa a clos le score à angle fermé (89e).

Au passage, Griezmann en a profité pour apaiser ses partenaires: devant les caméras, il leur a demandé pardon de les avoir critiqués publiquement fin août. Ca passe mieux quand on le dit avec des buts...

jed/adc/jcp