POLITIQUE
09/09/2016 09:08 EDT | Actualisé 09/09/2016 09:09 EDT

Le Partenariat transpacifique engendrerait des retombées de 4,3 milliards $

DARRYL DYCK/CANADIAN PRESS

OTTAWA - Une étude du gouvernement fédéral estime que le Partenariat transpacifique (PTP) engendrerait des retombées de plus de 4 milliards $ dans le produit intérieur brut (PIB) du Canada. En revanche, le gouvernement perdrait plus de 5 milliards $ s'il décidait de ne pas ratifier le traité commercial.

L'analyse, réalisée par le bureau de l'économiste en chef d'Affaires mondiales Canada, évalue les impacts économiques de l'accord commercial sur le Canada et sur les autres pays qui l'ont signé en octobre 2015.

Si le Canada ratifiait le traité, il verrait son PIB grimper de 4,3 milliards $ d'ici 2040 - ce qui s'explique principalement par son accès préférentiel à la zone Asie-Pacifique.

Or, si le pays décidait de se retirer de l'entente à l'encontre de ses 11 partenaires, son PIB enregistrerait des pertes évaluées à 5,3 milliards $ pendant la même période - en raison, notamment, de l'érosion de sa position de choix au sein du marché nord-américain.

Le PTP est l'accord commercial le plus important négocié par le Canada depuis l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), conclu il y a près de 20 ans.

Les 12 pays qui ont signé le traité formeraient l'une des zones commerciales les plus étendues dans le monde et représenteraient près de 40 pour cent du PIB mondial.

Le PTP a toutefois suscité les critiques de certains intervenants au Canada, qui lui reprochent de favoriser des intérêts étrangers au détriment des entreprises locales.

L'accord pourrait toutefois ne jamais voir le jour puisque les deux candidats à la présidence américaine s'y opposent.

À Ottawa, les libéraux n'ont pas voulu préciser s'ils étaient pour ou contre le PTP, mais le gouvernement Trudeau s'est engagé à l'examiner.

Voir aussi:

Galerie photo 10 questions sur le Partenariat transpacifique Voyez les images