POLITIQUE
08/09/2016 05:21 EDT | Actualisé 08/09/2016 07:11 EDT

La circonscription de Denis Coderre a reçu des fonds illégaux de SNC-Lavalin quand il était député libéral

PC

Lorsque le maire de Montréal Denis Coderre était député libéral, sa circonscription de Bourassa a reçu 1 000$ de fonds illégaux du groupe d'ingénierie et de construction SNC-Lavalin, a révélé le commissaire aux élections fédérales jeudi selon des informations du site CBC.

LIRE AUSSI

SNC-Lavalin a enfreint la Loi électorale du Canada, dit le commissaire

«Que ce soit ses organisateurs, ses solliciteurs, ses représentants officiels, on constate qu'il y a toujours un mystère sombre autour du financement de Denis Coderre», a réagi Guillaume Lavoie, conseiller municipal de la Ville de Montréal, par voie de communiqué.

«Nous croyons par ailleurs que les Montréalais sont en droit de s'attendre à ce que ce soit les élus qui déclarent eux-mêmes les sommes qu'ils reçoivent de leurs donateurs, plutôt qu'il faille une enquête au cours de plusieurs années pour qu'une entreprise soit forcée d'admettre avoir contribué à l'entourage de Denis Coderre», a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, le commissaire aux élections a révélé qu'entre mars 2004 à mai 2011, les cadres de SNC-Lavalin ont donné illégalement 83 534 $ au Parti libéral du Canada ; 13 552 $ à diverses associations de circonscription libérale ; 12 529 $ aux candidats engagés dans la course de 2006 à la direction libérale ; 3137 $ au Parti conservateur et 5 050 $ aux associations conservatrices, selon les informations du Globe and Mail.

Plus d'informations sur le site de CBC.

Voir aussi:

Galerie photo Denis Coderre pour les nuls Voyez les images