POLITIQUE
07/09/2016 10:47 EDT | Actualisé 07/09/2016 11:33 EDT

Le coup d'éclat de Nathalie Normandeau n'étonne guère ses anciens collègues (VIDÉO)

GATINEAU – Le coup d’éclat de Nathalie Normandeau, qui a découpé sa carte de membre du Parti libéral du Québec en ondes, n’était pas aussi spontané qu’il en avait l’air, selon son ex-collègue Laurent Lessard.

« C’est une femme de caractère. C’est la première fois que je voyais ce qui se passait à la radio par la TV, en fait. Je ne pense pas que c’était un geste spontané. »

LIRE AUSSI : Normandeau dit que l'UPAC lui a déclaré la guerre, puis déchire sa carte du PLQ (VIDÉO)

« C’est Nathalie », a laissé tomber le ministre des Transports, en marge du caucus présessionnel du parti à Gatineau.

Normandeau a profité de sa première émission comme animatrice dans une radio de Québec pour démontrer qu’elle n’était plus membre du PLQ – un moment qui a été capturé en vidéo par les médias.

Elle a également déclaré que l’Unité permanente anticorruption (UPAC) lui avait déclaré la guerre après l’avoir arrêtée en mars dernier.

« Moi, j’ai trouvé ça drôle : pour une fois qu’on voit à la télé ce qui se passe. Probablement que la télé a été invitée et que c’était scénarisé, mais c’est le moyen qu’elle a choisi d’exprimer ça », a ajouté Lessard.

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette a quant à lui qualifié le geste de Nathalie Normandeau de « spectacle » et de « coup d’éclat ».

« C’est son choix de faire le spectacle qu’elle fait. Elle est animatrice de radio, une radio commerciale, dans laquelle elle doit développe une cote d’écoute, et elle a fait un coup d’éclat, point. »

Même s’il convient que la situation actuelle est « très difficile, humainement » pour Normandeau, le premier ministre Philippe Couillard réitère qu’il n’est pas question d’aller à son micro.

« On ne peut pas se permettre de glisser, même involontairement, et d’avoir un impact sur les procédures judiciaires. »