Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'ex-juge Jacques Delisle dépose sa requête de remise en liberté

Les avocats de Jacques Delisle ont déposé une requête pour réclamer la remise en liberté de l'ex-juge en attendant que la révision de son dossier par la ministre de la Justice soit complétée.

Le document de 16 pages a été déposé, mercredi, au palais de justice de Québec. Jacques Delisle, qui affirme avoir été condamné à tort pour le meurtre de son épouse Nicole Rainville, a entrepris un ultime recours, en mars 2015, dans l'espoir que sa cause soit revue.

Parmi les trois motifs évoqués pour réclamer sa remise en liberté à ce stade-ci des procédures, ses avocats soulignent le dépôt d'une nouvelle preuve qui soulève de « sérieuses préoccupations quant à la validité de la condamnation. »

Il est aussi mentionné que Jacques Delisle se « conformera à toute ordonnance de libération », tout en soulignant que la détention de Jacques Delisle « n'est pas nécessaire dans l'intérêt du public. »

L'homme de 81 ans purge une peine de prison à vie au Centre de détention de Sainte-Anne des Plaines depuis juin 2012. L'ex-juge retournerait vivre dans son condo du secteur Sillery, si sa demande de libération est acceptée.

En appui à sa requête, des affidavits signés par Jacques Delisle, d'ex-collègues et des proches ont aussi été déposés en cour.

VOIR AUSSI:

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.