NOUVELLES
06/09/2016 11:10 EDT | Actualisé 07/09/2017 01:12 EDT

Une faute de pied cause la perte de Roberta Vinci à Flushing Meadows

NEW YORK — Roberta Vinci s'est effondrée après avoir perdu le premier set sur une faute de pied, ce qui a permis à Angelique Kerber, deuxième tête de série, d'enlever les neuf derniers jeux et de remporter son match 7-5, 6-0 en quarts de finale des Internationaux de tennis des États-Unis.

Vinci a été finaliste à Flushing Meadows l'an dernier, se qualifiant pour sa première finale d'un tournoi majeur après avoir mis fin à la tentative de l'Américaine Serena Williams de réaliser le premier Grand Chelem la même année en plus d'un quart de siècle.

Mais alors qu'elle n'était qu'à deux points de remporter le premier set contre Kerber et au service à 5-4, 30-partout, Vinci, septième tête de série, a cafouillé. Elle a raté un coup droit trop long, puis elle a expédié un revers dans le filet pour concéder le bris. Et ce n'était que le début de la fin pour elle.

Tirant de l'arrière 6-5 et servant à 0-40, Vinci a raté sa première balle de service, puis elle a écopé d'une faute de pied sur sa deuxième. Il en est résulté une double faute et la perte de la manche.

Au moment de se diriger vers la ligne de touche, Vinci a regardé le juge de ligne qui a fait l'appel, lui a souri en dérision, lui montrant le pouce en l'air et applaudissant avec sa raquette.

C'est une décision plutôt rare dans un tournoi du Grand Chelem, surtout à un moment critique, mais on a déjà eu droit, bien évidemment, à la plus célèbre faute de pied de toute sur le même court. En demi-finales des Internationaux des États-Unis en 2009, Williams s'était fâchée à la suite du même type d'appel: une faute de pied qui avait résulté en une double faute. Cette décision avait procuré une balle de match à son adversaire, Kim Clijsters. Williams avait brandi sa raquette et menacé la juge de lignes, et le point ainsi accordé avait mis fin au match.

Cette fois, la décision a coupé court à toute forme d'opposition de la part de Vinci. Elle a gagné seulement 10 des 38 points par la suite.

Vinci devait aussi composer avec une blessure au tendon d'Achille — elle portait du ruban noir en forme de «V» sur son mollet gauche — et un mal de dos. Pourtant, son jeu varié, parsemé de coups coupés et d'amortis ainsi que de montée au filet, a donné du fil à retordre à Kerber.

«C'est toujours difficile de jouer contre Roberta. C'est une bonne joueuse, a reconnu Kerber. Elle a tellement bien joué ici l'année dernière.»

Kerber, qui a l'occasion de devancer Williams au sommet du classement WTA après le tournoi, s'est qualifiée pour sa troisième demi-finale de l'année en Grand Chelem. Elle a gagné les Internationaux d'Australie en janvier, puis elle a perdu aux mains de Williams en finale à Wimbledon en jullet.

Kerber disputera sa première demi-finale à New York depuis 2011 contre une joueuse non classée, soit Caroline Wozniacki ou Anastasija Sevastova.