NOUVELLES
06/09/2016 09:51 EDT | Actualisé 07/09/2017 01:12 EDT

Un binational serbo-croate condamné à Belgrade pour espionnage

Un binational serbo-croate de 57 ans a été condamné mardi à Belgrade à trois ans de prison pour espionnage.

Cedo Colovic, 57 ans, avait été arrêté la semaine dernière, les médias serbes le présentant comme un "espion" croate. Il a plaidé coupable, en vertu d'un accord passé avec le parquet, selon un communiqué du tribunal serbe qui n'a pas précisé la nature de cet "espionnage".

Cette condamnation intervient dans un contexte de tension entre Zagreb et Belgrade, un quart de siècle après le début de la guerre qui avait conduit à l'éclatement de l'ex-Yougoslavie et à l'indépendance de la Croatie.

Zagreb s'était notamment opposé au printemps à l'ouverture de négociations d'adhésion de la Serbie à l'Union européenne.

Et des responsables serbes ont accusé à voix haute leurs homologues croates de complaisance envers les thèses révisionnistes sur la Deuxième Guerre mondiale, s'inquiétant d'une dérive droitière qui serait à l'oeuvre en Croatie.

Cedo Colovic "a été reconnu coupable (...) d'espionnage et condamné à trois ans de prison", selon le communiqué. Des médias serbes ont affirmé qu'il aurait fourni à la Croatie des renseignements de nature militaire utilisés pour engager des poursuites pour crimes de guerre.

Plusieurs responsables croates ont réfuté que Cedo Colovic soit un agent de Zagreb. La présidente Kolinda Grabar-Kitarovic a affirmé que son pays n'avait "aucune connaissance d'un lien entre la personne arrêtée et les services croates".

Selon les médias serbes, Cedo Colovic vivait en Croatie jusqu'en 1990. Cet officier dans les forces serbes de Croatie durant la guerre d'indépendance aurait ensuite fui le pays à la fin du conflit pour s'installer en Serbie.

bur-ljv-ng/mct