NOUVELLES
06/09/2016 08:30 EDT | Actualisé 07/09/2017 01:12 EDT

Suisse/Allemagne : poursuites contre un ex-employé d'UBS

Des poursuites judiciaires ont été engagées en Suisse contre un ancien employé de la banque UBS, soupçonné d'avoir vendu des fichiers de clients allemands à l'Allemagne.

Selon le Ministère public fédéral, l'homme est soupçonné notamment d'avoir violé le secret bancaire.

Cet ex-employé du numéro un bancaire suisse est aussi soupçonné d'espionnage, service de renseignements économiques, blanchiment d'argent et violation du secret commercial.

Selon les quotidiens suisse-allemands Tages Anzeiger et Der Bund, qui ont révélé l'affaire mardi, cet ancien banquier d'UBS aurait vendu en 2012 des informations sur de très riches clients de la grande banque suisse au Land allemand de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Avec ces données, les autorités de ce Land auraient pu identifier des comptes de 772 fondations et de 550 personnes privées auprès d'UBS.

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie est connue pour avoir à plusieurs reprises acheté ces dernières années des données volées concernant des personnes ayant contourné le fisc, plaçant de l'argent auprès de banques suisses sans le déclarer. Les autorités fiscales de ce Land - le plus peuplé d'Allemagne avec ses près de 18 millions d'habitants - ont pu ainsi récupérer environ 2,1 milliards d'euros.

UBS a dû payer une amende à l'Allemagne de 300 millions d'euros, et Credit Suisse de 150 millions. La banque privée zurichoise Julius Baer a dû verser pour sa part 50 millions d'euros d'amende à l'Allemagne

mnb/mct