NOUVELLES
06/09/2016 14:28 EDT | Actualisé 07/09/2017 01:12 EDT

Russie: le centre indépendant Levada, classé "agent de l'étranger", suspend ses activités

Le centre de sondages Levada, seul institut d'études sociologiques indépendant en Russie, a suspendu ses activités après avoir été enregistré en tant qu'"agent de l'étranger" par la justice russe, a annoncé mardi son directeur.

"On peut dire que les activités ont été suspendues, oui", a répondu à l'agence de presse Ria Novosti le directeur de Levada, Lev Goudkov, jugeant "pratiquement impossible" pour cet organisme de continuer son travail sous la dénomination controversée d'"agent de l'étranger".

Celle-ci est attribuée aux ONG recevant des fonds de l'étranger et rappelle la manière dont les autorités soviétiques qualifiaient les dissidents.

La justice russe a décidé lundi d'affubler le centre Levada de cette dénomination à la suite d'un contrôle effectué par ses services.

"Nous verrons à quel point nos tentatives de nous opposer à cette décision seront couronnées de succès", a poursuivi M. Goudkov, ajoutant que le centre allait faire appel de la décision et qu'il était encore trop tôt pour se prononcer sur une fermeture complète de l'institut.

L'Union européenne a qualifié la décision de la justice russe de pas supplémentaire "dans les restrictions visant la société civile indépendante en Russie".

"Prendre pour cible les activités du centre Levada, la principale organisation non gouvernementale de sondages et de sociologie en Russie, est particulièrement inquiétant avant les élections législatives du 18 septembre", a souligné dans un communiqué la Commission européenne.

A Washington, le département d'Etat a également condamné une décision russe "injustifiée".

"Plus largement, nous sommes préoccupés par la portée d'une loi qui semble faire peser un risque sur des ONG et autres organisations à l'esprit démocratique et civique en Russie", a protesté le porte-parole de la diplomatie américaine Mark Toner.

Aux yeux de Washington, qui a des relations tendues avec Moscou depuis 2012, le centre Levada "a une excellente réputation" qui a encouragé les Etats-Unis et d'autres pays étrangers à "travailler" avec lui, a souligné M. Toner.

Ce centre, connu en Russie comme à l'étranger pour son indépendance et le sérieux de ses études, a été créé en 2003 par le sociologue Iouri Levada, mort trois ans plus tard.

Directeur depuis 1988 de l'institut de sondage public Vtsiom, Iouri Levada s'était alors opposé à la décision de l'Etat de reprendre sous son contrôle Vtsiom, estimant que l'objectif était d'éviter la publication d'enquêtes d'opinion défavorables au pouvoir.

En 2012, la Russie a voté une loi obligeant les ONG qui reçoivent un financement étranger et ont une "activité politique", une formule particulièrement floue, à s'enregistrer en tant qu'"agent de l'étranger" et à s'afficher en tant que telle dans toute communication ou activité publiques.

Le directeur de Levada a reconnu mardi que son centre recevait un financement de l'étranger mais l'a expliqué par les contrats à long terme que l'institut a passés avec des sociétés et des universités étrangères, notamment américaines.

pop/kat-nr/elm