NOUVELLES
06/09/2016 13:28 EDT | Actualisé 07/09/2017 01:12 EDT

Procès de Bill Cosby: 13 autres présumées victimes pourraient témoigner

PHILADELPHIE — Les procureurs au procès de Bill Cosby pour agression sexuelle ont annoncé lors d'une audience, mardi, vouloir faire témoigner 13 autres femmes qui affirment avoir été droguées et agressées par le comédien.

La poursuite criminelle contre l'acteur âgé de 79 ans concerne une seule rencontre survenue en 2004 à sa résidence près de Philadelphie avec Andrea Constand, une ancienne employée de l'Université Temple. Les procureurs pourraient toutefois obtenir l'autorisation de présenter des preuves relatives à d'autres incidents, même si ces derniers n'ont fait l'objet d'aucune accusation, afin de montrer l'existence d'un comportement récurrent chez Bill Cosby.

Les procureurs ont précisé avoir passé en revue les accusations formulées contre la vedette par une cinquantaine de femmes et avoir conclu que 13 d'entre elles devraient avoir le droit de témoigner. Au moins une a confié avoir refusé les cachets de méthaqualone offerts par Bill Cosby durant un rendez-vous, mais avoir accepté du champagne auquel, selon elle, une autre substance avait été ajoutée. La dame a raconté s'être plus tard réveillée nue dans une chambre d'hôtel et avoir réalisé qu'elle avait été agressée sexuellement.

La défense devrait s'opposer à la requête concernant ces témoignages.

Mme Constand a déclaré à la police que Bill Cosby l'avait droguée et agressée. D'après des experts en droit, le juge pourrait accepter comme preuve des allégations similaires contre l'humoriste impliquant le recours à de la drogue ou à l'alcool.

Les avocats de l'acteur ont par ailleurs demandé, mardi, à ce que l'enregistrement d'une conversation téléphonique entre leur client et la mère d'Andrea Constand ne soit pas admis comme preuve.

Bill Cosby a été arrêté le 30 décembre 2015 après que l'enquête sur les allégations de Mme Constand, révélées pour la première fois en 2005, eut été rouverte à la suite de la divulgation du témoignage de l'humoriste dans le cadre d'une autre poursuite et de plusieurs nouvelles accusations s'étalant sur plusieurs décennies. 

La date pour le début du procès n'a pas encore déterminée, mais le magistrat présidant les procédures a déclaré, mardi, vouloir qu'il commence au plus tard le 5 juin.

Bill Cosby est aussi aux prises avec plusieurs poursuites en diffamation intentées dans différents États par des victimes présumées soutenant avoir été calomniées par la vedette et ses agents quand ceux-ci ont nié leurs allégations. Il a également déposé des poursuites contre certaines de ces femmes.