NOUVELLES
06/09/2016 12:55 EDT | Actualisé 07/09/2017 01:12 EDT

Mondial-2018/Qualif.: le Portugal, champion d'Europe, tombe en Suisse dès sa première sortie

Le Portugal, sacré champion d'Europe en juillet en France, est rapidement retombé de son piédestal, battu (2-0) mardi à Bâle par la Suisse qui a ainsi parfaitement entamé sa campagne de qualification pour le Mondial-2018 en Russie.

Dans ce choc de la poule B, les Portugais, qui voulaient être "les premiers du groupe et (se) qualifier le plus rapidement possible" dixit leur sélectionneur Fernando Santos, ont déjà grillé un joker, face à leur concurrent le plus fort, de surcroît.

Privés de leur triple Ballon d'Or Cristiano Ronaldo, toujours pas remis de la blessure au genou contractée lors de la finale de l'Euro face à la France, et de leur jeune pépite Renato Sanches, les Portugais avaient pourtant réalisé une belle entame de match, réduisant vite à un silence inquiet les 36.000 spectateurs du Parc Saint-Jacques.

Eder, Bernardo Silva et Raphaël Guerreiro ont longtemps laissé planer le danger sur la cage suisse, avant que la Nati, contre le cours de jeu, ne place coup sur coup deux banderilles qui vont mettre les Portugais pantois.

Très en jambes pour son retour dans un stade qui l'a révélé sous les couleurs du FC Bâle, le jeune attaquant Breel Embolo, 19 ans, était à l'origine et à la conclusion de la première action.

Après un bon travail suisse sur l'aile, Embolo provoquait une faute d'Adrien Silva côté droit, à 25 mètres des buts. Le gaucher Rodriguez s'en chargeait et le gardien Rui Patricio ne pouvait que dégager sur Embolo qui à bout portant reprenait de la tête (1-0, 23).

Comme surpris par tant de réalisme, les Portugais ne réagissaient pas et la défense se faisait berner une deuxième fois à la suite d'un contre rapidement mené par les Helvètes.

Mehemdi lançait Seferovic sur la droite, lequel centrait en retrait pour le même Mehmedi qui d'une frappe enroulée trouvait la lucarne (2-0, 30).

Sous les yeux du président de la Fifa, Gianni Infantino, venu en voisin depuis Zurich, la Suisse faisait le break après avoir pourtant beaucoup souffert.

Quant aux Portugais, ils pourront longtemps regretter quelques actions mal négociées durant le premier quart d'heure. Et aussi un manque de réussite, comme lorsque la tête du capitaine Nani trouvait le poteau de Sommer, à moins de dix minutes du terme.

La Seleçao aura l'occasion de faire le plein de points dès le 7 octobre en recevant la faible sélection d'Andorre avant de se déplacer trois jours plus tard aux Féroé et de recevoir la Lettonie le 13 novembre.

Les Suisses de leur côté ont pris un départ idéal pour espérer se qualifier pour une 4e Coupe du monde d'affilée. Ils rencontreront la Hongrie, l'autre équipe du groupe à avoir disputé cet été le Championnat d'Europe, le 7 octobre.

ebe/ah