NOUVELLES
06/09/2016 19:11 EDT | Actualisé 07/09/2017 01:12 EDT

Mondial-2018 - Qualif. AmSud: Sans Messi, l'Argentine se fait peur au Venezuela (2-2)

Privée de Messi, Agüero et Higuain, l'Argentine a arraché un match nul 2-2 au Venezuela, en match qualificatif pour le Mondial-2018, perdant la tête du groupe sud-américain, au profit de l'Uruguay, vainqueur du Paraguay 4-0.

C'est le Venezuela qui a ouvert la marque en première période, d'une frappe du gauche des 20 mètres, dans la lucarne de Romero (34e), le milieu de Malaga Juan Pablo Anor.

Sur un contre, le Venezuela aggravait la marque. Salomon Rondon s'enfonçait côté gauche et offrait un centre en retrait à Josef Martinez, qui fixait facilement le gardien argentin Romero (52).

Si les Argentins, bien que réduits à 10, n'avaient pas souffert contre l'Uruguay battu 1-0 la semaine dernière, ils ont longtemps été incapables de trouver l'ouverture, sous une pluie battante, et auraient même pu concéder un troisième but.

La réaction argentine est venue de Pratto, l'attaquant de l'Atletico Mineiro, bien servi par Lamela dans la surface de réparation. Il butait une première fois sur la défense vénézuélienne, avant de réduire la marque (57).

L'Argentine reprenait espoir et prenait le contrôle du match, multipliant les offensives par Banega, qui a fait honneur au N.10 qu'il portait en l'absence de Messi, Di Maria ou Pratto.

A la 82e minute, le défenseur central Otamendi trouvait enfin la faille, d'une reprise du droit à bout portant, sur un corner tiré par Di Maria.

Dans les dix dernières minutes, le match aurait pu basculer pour l'une ou l'autre des deux équips, mais le poteau sauvait l'Argentine, et le manque d'efficacité des attaquants argentins permettait au Venezuela de tenir en échec l'Albiceleste, qui l'avait facilement battu en juin lors de la Copa América (4-1).

Avec 4 points en deux matches, le nouveau sélectionneur argentin Edgardo Bauza, nommé après la démission de Gerardo Martino, peut préparer sereinement les prochaines échéances des éliminatoires. Dans un mois, les Argentins se rendront au Pérou et recevront le Paraguay.

erc/ap/dar