NOUVELLES
06/09/2016 05:09 EDT | Actualisé 07/09/2017 01:12 EDT

La France a envoyé de l'artillerie à l'armée irakienne

La France a envoyé des pièces d'artillerie à l'armée irakienne en vue de la reconquête de la ville de Mossoul, tenue depuis 2014 par le groupe Etat islamique (EI), a annoncé mardi le ministre français de la Défense.

"Nous avons décidé d'épauler davantage les forces irakiennes cet automne avec pour objectif la prise de Mossoul", a déclaré Jean-Yves Le Drian en clôture d'un forum annuel sur la Défense à Paris.

"En ce moment même, des pièces d'artillerie sont installées à proximité de la ligne de front pour fournir un appui précis aux Irakiens", a-t-il ajouté lors de cette rencontre de responsables militaires et de l'industrie de défense français.

Le porte-avions Charles de Gaulle s'apprête aussi à appareiller pour sa troisième mission contre l'EI depuis janvier 2015, a-t-il rappelé. Il viendra renforcer les 12 chasseurs-bombardiers français déjà stationnés en Jordanie et aux Emirats arabes unis depuis la fin 2014.

Le président François Hollande avait annoncé en juillet l'envoi de pièces d'artillerie à l'armée irakienne, ainsi que de conseillers militaires français pour les manier. La France fournit le même type d'aide aux peshmergas kurdes depuis l'été 2014.

Le chef de l'Etat avait alors également confirmé le déploiement du Charles de Gaulle à la fin septembre afin d'intensifier les frappes de la coalition internationale contre le groupe jihadiste en Irak et Syrie.

"La chute du prétendu Etat islamique est désormais une question de temps", a affirmé le ministre français de la Défense.

Apeès une série de revers, l'EI se concentre désormais autour de ses deux places fortes de Mossoul en Irak et Raqa en Syrie. "Ses dernières voies d'approvisionnement depuis la Turquie sont progessivement coupées", a souligné M. Le Drian.

vl/mw/prh