NOUVELLES
06/09/2016 11:21 EDT | Actualisé 06/09/2016 11:26 EDT

Le président philippin Rodrigo Duterte regrette d'avoir traité Obama de «fils de pute»

Philippine President Rodrigo Duterte speaks during his first State of the Nation Address at the Philippine Congress in Quezon city, Metro Manila, Philippines July 25, 2016. REUTERS/Erik De Castro
Erik de Castro / Reuters
Philippine President Rodrigo Duterte speaks during his first State of the Nation Address at the Philippine Congress in Quezon city, Metro Manila, Philippines July 25, 2016. REUTERS/Erik De Castro

Le président philippin Rodrigo Duterte a exprimé ses regrets mardi après le scandale suscité par le fait qu'il avait traité la veille le président américain Barack Obama de "fils de pute".

"Il regrette que ses remarques devant la presse aient causé une telle controverse", selon un communiqué du gouvernement philippin publié alors que les deux hommes doivent se rencontrer dans la journée à un sommet des pays d'Asie du Sud-Est au Laos.

Evoquant les remarques que risquait de lui faire M. Obama sur les droits de l'Homme, notamment à propos des méthodes utilisées dans sa lutte contre le trafic de drogue, Rodrigo Duterte avait qualifié lundi à la télévision philippine son homologue américain de "fils de pute".

"Le président Duterte a expliqué que des commentaires de presse selon lesquels le président Obama lui ferait la morale sur les exécutions extrajudiciaires l'avaient conduit à ce commentaire virulent", tente de justifier le communiqué des autorités philippines.

Barack Obama a annulé une rencontre prévue mardi avec Duterte à Vientiane, la capitale laotienne, suite à ce scandale.

"Nos deux délégations sont tombées d'accord sur le fait qu'à la lumière des problèmes sur lesquels il nous faut encore travailler, la réunion bilatérale entre nos deux Nations, est reportée sine die", assure de son côté Manille.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter