NOUVELLES
06/09/2016 08:46 EDT | Actualisé 07/09/2017 01:12 EDT

Deux soldats turcs tués, cinq blessés dans une attaque de l'EI en Syrie (TV)

Deux soldats turcs ont été tués et cinq ont été blessés mardi dans une attaque à la roquette menée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans le nord de la Syrie, a rapporté une télévision turque, citant un communiqué de l'armée.

"Deux de nos camarades sont tombés en martyrs et cinq ont été blessés dans une attaque à la roquette menée par des éléments de Daech (acronyme arabe de l'EI) sur deux de nos chars", a indiqué le communiqué, cité par la télévision privée NTV.

Il s'agit des premières pertes de l'armée turque dont la responsabilité est attribuée à l'EI depuis le début de son opération militaire en Syrie le 24 août. Le 28 août, la Turquie avait annoncé la mort d'un de ses soldats, accusant une milice kurde d'en être à l'origine.

Selon l'armée, l'attaque s'est déroulée au sud d'Al-Raï, où des chars turcs ont ouvert le week-end dernier un nouveau front dans le cadre de l'opération "Bouclier de l'Euphrate".

La télévision turque a diffusé des images sur lesquelles on peut voir des hélicoptères de l'armée survolant la frontière pour évacuer les blessés en Turquie.

Par ailleurs, deux combattants de l'opposition syrienne soutenue par Ankara ont été tués et deux autres blessés dans des affrontements dans la même région, selon le communiqué.

Dimanche, l'EI a été chassé de ses dernières positions le long de la frontière turco-syrienne, perdant ainsi un point de passage stratégique pour ses recrues et son approvisionnement depuis la Turquie.

Ankara veut établir une zone de sécurité d'une centaine de kilomètres dans le nord de la Syrie entre la localité de Jarablos et Azaz, plus à l'ouest. Le gouvernement turc assure que la zone a été totalement sécurisée au cours des dernières opérations.

cmk-fo/lpt