NOUVELLES
06/09/2016 11:15 EDT | Actualisé 07/09/2017 01:12 EDT

Des recherches sur la connexion entre l'oeil et le cerveau primées à Lisbonne

Peut-on traiter les neurones pour guérir la vue? Quatre chercheurs du Royaume-Uni et des Etats-Unis ont reçu mardi le prix Vision 2016 de la Fondation portugaise Champalimaud, d'un montant d'un million d'euros, pour leurs découvertes sur la connexion entre les yeux et le cerveau.

Ces recherches "laissent entrevoir la possibilité de guérir certains troubles de la vison grâce à des traitements neurologiques" en agissant directement sur "le cerveau et sa capacité à recevoir avec précision les projections de la rétine", explique la fondation dans un communiqué.

"C'est une véritable révolution", souligne le communiqué, soulignant que "la vision est fortement dépendante de ces connexions synaptiques entre la rétine et les centres visuels supérieurs du cerveau".

Les chercheurs primés sont Christine Holt et John Flanagan (Royaume-Uni) ainsi que Carol Mason et Carla Shatz (Etats-Unis).

Le prix Vision de la fondation lisboète, du nom de l'industriel portugais Antonio Champalimaud décédé en 2004, a été décerné pour la première fois en 2007.

Il distingue des institutions actives dans la prévention de la cécité, ainsi que des travaux scientifiques représentant une avancée dans la compréhension, le diagnostic, le traitement ou la prévention des maladies et des troubles de la vision.

ode/ger