NOUVELLES
06/09/2016 12:40 EDT

Décès en France de la première femme au monde greffée du visage

Isabelle Dinoire who received the world's first partial face transplant addresses a news conference at Amiens hospital in northern France February 6, 2006. Dinoire spoke on Monday for the first time to reporters since her operation, saying she was thankful to have the opportunity for a new start in life. In a 15-hour operation surgeons used tissues, muscles, arteries and veins from a brain-dead woman to rebuild Dinoire's face. Dinoire, who was mauled by a dog last May, is from the Lille area in northeastern France. REUTERS/Pascal Rossignol
Pascal Rossignol / Reuters
Isabelle Dinoire who received the world's first partial face transplant addresses a news conference at Amiens hospital in northern France February 6, 2006. Dinoire spoke on Monday for the first time to reporters since her operation, saying she was thankful to have the opportunity for a new start in life. In a 15-hour operation surgeons used tissues, muscles, arteries and veins from a brain-dead woman to rebuild Dinoire's face. Dinoire, who was mauled by a dog last May, is from the Lille area in northeastern France. REUTERS/Pascal Rossignol

Le premier patient au monde greffé du visage, la Française Isabelle Dinoire, opérée en 2005 à 38 ans après avoir été défigurée par son chien, est morte "des suites d'une longue maladie", a annoncé mardi l'hôpital universitaire d'Amiens (nord) qui la suivait depuis l'intervention.

Son décès remonte au 22 avril mais il avait été tu depuis afin de préserver l'intimité de sa famille, a indiqué l'établissement dans un communiqué.

Selon le quotidien français Le Figaro, qui a révélé le premier l'information, Isabelle Dinoire avait subi l'hiver dernier "un nouveau rejet du greffon et avait perdu une partie de l'usage de ses lèvres".

"Les lourds traitements anti-rejet qu'elle devait prendre à vie avaient favorisé la survenue de deux cancers", ajoute le journal.

Défigurée par son chien, Isabelle Dinoire avait été en 2005 la première personne au monde à bénéficier d'une greffe du triangle facial formé par le nez, la bouche et la mâchoire.

L'opération avait été réalisée par une équipe comprenant le professeur Jean-Michel Dubernard, chirurgien français mondialement connu pour avoir effectué la première greffe d'une main en 1998, et le professeur Bernard Devauchelle, spécialiste de chirurgie maxillo-faciale.

La transplantation avait été réalisée à partir d'un greffon prélevé sur une donneuse en état de mort cérébrale encéphalique, avec l'autorisation de sa famille.

VOIR AUSSI:

Galerie photo
Greffe du visage
Voyez les images


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter