NOUVELLES
06/09/2016 02:49 EDT | Actualisé 07/09/2017 01:12 EDT

Cinq Serbes de Bosnie arrêtés pour un massacre en 1992

Cinq Serbes de Bosnie ont été arrêtés mardi, soupçonnés d'avoir participé au massacre de plus de 60 civils musulmans au début de la guerre intercommunautaire (1992-95) de Bosnie, a annoncé la justice bosniaque.

Agés de 51 à 70 ans, les suspects ont été arrêtés dans la région de Milici et de Vlasenica, en Bosnie orientale, selon un communiqué.

Membres des structures policières et militaires serbes de Bosnie à l'époque des fait, ils sont soupçonnés d'avoir participé le 16 mai 1992 à une attaque contre le village de Zaklopaca, près de Milici.

Lors de cette offensive, "plus de 60 civils musulmans, dont des femmes, des vieillards et 11 enfants ont été tués", selon le parquet bosniaque.

Les cadavres avaient été enterrés dans des fosses communes. A ce jour, 54 victimes de ce massacre ont été retrouvées et identifiées, précise-t-on.

Un sixième suspect a été arrêté la semaine dernière à l'issue d'une audience devant le tribunal de crimes de guerre à Sarajevo où il est jugé dans un autre dossier de crimes de guerre, à Srebrenica (est).

Selon les associations des victimes, 2.600 musulmans de Vlasenica ont été tués au cours du conflit bosnien, dont environ 1.600 dans la ville même et ses environs et un millier dans le massacre de Srebrenica, où ils avaient fui au début du conflit.

Quelque 8.000 hommes et adolescents musulmans ont été tués à Srebrenica en juillet 1995.

Un ancien commandant d'un camp de détention serbe qui avait été mis en place à Vlasenica, Dragan Nikolic, a été condamné en 2005 à 20 ans de prison par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY). Il a été remis en liberté fin 2013, après avoir purgé les deux tiers de sa peine.

rus/ng/prh