NOUVELLES
06/09/2016 01:35 EDT | Actualisé 06/09/2016 01:37 EDT

Des dizaines de victimes auraient été blessées par une attaque au chlore en Syrie

Sana Sana / Reuters
Forces loyal to Syria's President Bashar al-Assad walk at a military complex as one of them holds up a Syrian national flag, after they recaptured areas in southwestern Aleppo on Sunday that rebels had seized last month, Syria, in this handout picture provided by SANA on September 5, 2016. SANA/Handout via REUTERS ATTENTION EDITORS - THIS PICTURE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. REUTERS IS UNABLE TO INDEPENDENTLY VERIFY THE AUTHENTICITY, CONTENT, LOCATION OR DATE OF THIS IMAGE. FOR EDITORIAL USE ONLY.

Des dizaines de personnes ont été blessées mardi quand des aéronefs du régime syrien ont lancé des barils de chlore sur un quartier achalandé, selon des secouristes et des militants.

Il n'était pas possible de vérifier ces informations de source indépendante dans l'immédiat.

Un hôpital situé dans la portion orientale assiégée d'Alep, dans le nord du pays, rapporte avoir soigné 71 personnes, dont 37 enfants et dix femmes, pour des problèmes respiratoires. Dix des victimes se trouveraient dans un état critique, dont une femme enceinte.

Les vêtements des victimes dégageaient apparemment une odeur de chlore.

Un secouriste a raconté être arrivé dans le quartier peuplé d'Al-Sukkari immédiatement après que des hélicoptères y aient largué quatre barils de chlore gazeux. Il a dit avoir été lui-même incommodé par le gaz et au moins 80 civils auraient été conduits à l'hôpital.

Une vidéo tournée par les secouristes montre des enfants qui pleurent et des hommes qui toussent.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, fait état de 70 personnes qui ont eu des problèmes respiratoires après l'attaque contre Al-Sukkari, sans toutefois pouvoir confirmer qu'il s'agissait de chlore.

Le chlore gazeux peut être mortel en fortes concentrations. Il peut aussi endommager les poumons et causer des symptômes graves.

Voir aussi: