NOUVELLES
06/09/2016 03:38 EDT | Actualisé 06/09/2016 03:38 EDT

Des Américains sont en colères contre leur ville qui veut planter des arbres dans un parc

© Peter Lourenco via Getty Images
2 young friends walking down a forest track.

Certains résidents de quartiers protestent pour augmenter le nombre d’arbres dans les parcs, tandis qu’à Brentwood aux États-Unis, c’est la plantation de ces végétaux qui soulève l’ire chez les citoyens.

« Si vous donnez aux gens plus d’endroits pour vous cacher, des choses plus coquines se feront », s’est exprimé à la CBC un résident qui s’oppose à l’arrivée des arbres dans sa ville.

Brentwood souhaite planter 15 nouveaux arbres dans un parc sans nom pour le moment et qui est entouré de maisons situées dans sa communauté du nord-ouest. Les efforts de la ville pour embellir leur parc ont été rapidement interrompus par la résistance de citoyens. Ces derniers sont intervenus après que seulement huit arbres étaient dans le sol.

Ellen Burgess, résidente de Brentwood, a été porte-parole pour les gens qui ne souhaitaient pas avoir davantage d’arbres dans le parc. Elle est convaincue que l’augmentation de ces végétaux signifie une augmentation de crimes aussi.

Burgess s’inquiète plus pour « campeurs urbains » et avoue être frustrée de ne pas avoir été consultée par la ville à ce sujet.

« Nous avons eu des campeurs urbains ici et des personnes qui utilisent les arbres ainsi que les buissons comme leur propre toilette personnelle. Pourquoi leur donner encore plus d’endroits pour le faire ? » dit-elle.

« Crier et jurer »

Son fils, Ian Burgess, vit avec sa mère et dit appeler la police tous les trois mois pour des questions en lien avec des voitures rôdant et des personnes installant des feux d’artifice dans le parc. Il a aussi déclaré que plusieurs résidents ont crié et s’injuriaient contre les employés de la ville plantant des arbres.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Les arbres urbains recyclés Voyez les images