NOUVELLES
06/09/2016 10:52 EDT | Actualisé 07/09/2017 01:12 EDT

Affaire Cosby: le procureur veut faire témoigner 13 victimes présumées

Treize femmes se présentant comme victimes de Bill Cosby devraient être entendues avant la tenue du procès de l'acteur américain pour agression sexuelle, a indiqué le juge Steven O'Neill, lors d'une audience préliminaire.

C'est le procureur du comté de Montgomery (Pennsylvanie), Kevin Steele, qui a fait cette demande mardi.

Dans le document transmis au tribunal, le ministère public ne révèle pas l'identité des personnes concernées, qui n'ont pas de lien direct avec la victime présumée de l'agression sexuelle examinée lors de cette procédure, Andrea Constand.

Des dizaines de femmes ont accusé l'acteur noir de 79 ans d'avoir abusé d'elles sexuellement. Plusieurs procédures sont en cours, mais ils s'agit uniquement d'actions au civil, à l'exception de celle concernant Andrea Constand, qui devrait déboucher sur un procès pénal.

Andrea Constand accuse Bill Cosby de l'avoir agressé sexuellement, alors qu'elle se trouvait au domicile de l'acteur, dans la banlieue de Philadelphie (nord-est), début 2004.

S'il reconnaît s'être livré des attouchements, le créateur du "Cosby Show" affirme qu'il s'agissait d'une relation consentie.

Après avoir tenté par trois fois, en vain, d'éviter la tenue d'un procès, la défense de William Henry Cosby Jr, de son nom complet, a déposé deux nouveaux recours.

Le premier, examiné mardi, vise à expurger du dossier le procès-verbal d'audition de Bill Cosby, qui avait accepté d'être entendu en 2005 dans le cadre d'une procédure civile intentée par Andrea Constand.

Lors de cette audition, l'acteur avait reconnu avoir caressé la poitrine de la jeune femme et l'avoir pénétré avec les doigts, tout en assurant que la victime présumée n'avait pas marqué son opposition.

Il avait également reconnu lui avoir donné de l'alcool et une pilule avant les faits. Selon Andrea Constand, les effets de ce mélange auraient considérablement affaibli ses facultés, au point qu'elle n'aurait pas pu s'opposer aux attouchements de Bill Cosby.

Le second recours, qui doit être examiné ultérieurement, vise à empêcher l'utilisation de l'enregistrement, réalisé en janvier 2005, d'une conversation entre Bill Cosby et la mère d'Andrea Constand, Gianna Constand.

A l'audience, le juge Steven O'Neill a indiqué que la défense de Bill Cosby lui avait révélé que l'acteur était aveugle, ce que les conseils avaient déjà assuré publiquement.

Habillé d'une veste écrue avec de fines rayures et d'un pantalon gris, Bill Cosby s'est montré très animé avant le début de l'audience, plaisantant même avec ses conseils ainsi qu'avec la greffière.

tu/vog