DIVERTISSEMENT
05/09/2016 04:25 EDT | Actualisé 06/09/2016 04:17 EDT

La fête de la musique: Shawn Phillips et Angèle Dubeau s'éclatent

ismaël Houdassine

Les festivaliers présents à Mont-Tremblant pour la 18e Fête de la musique ont eu droit à plusieurs moments magiques dimanche soir avec la présence du musicien Shawn Phillips accompagné d’Angèle Dubeau, directrice artistique et fondatrice de l’événement qui avait pris pour l’occasion son fidèle violon.

Dès que les premières notes de la chanson Woman ont retenti sur la Place St-Bernard, le public savait que l’émotion allait être au rendez-vous. Personne n’a été déçu et tous ont profité de la chance d’avoir devant soi un des monuments de la musique folk américaine.

Durant trois chansons emblématiques, la voix de Philips, tantôt haute, tantôt avec la profondeur du vétéran, a émerveillé l’assistance. L’artiste de 73 ans a salué la foule avant de tirer sa révérence. «Laissez-moi vous dire qu’il est aussi gentil qu’il en a l’air», a lancé Angèle Dubeau à une foule conquise.

Auparavant, Dubeau et son ensemble féminin La Pietà avaient amorcé ce concert unique avec plusieurs titres de son nouvel album dont la sortie est prévue pour la prochaine saison. Elle a aussi joué dans les terres du cinéma et de la télévision. Ainsi, on a pu entendre plusieurs partitions connues comme les musiques de Game of Throne, The Exorcist ou Légende d’automne.

Encore mieux, la célèbre violoniste a interprété à sa façon une version arabisante d’une des chansons thème du film Pulp Fiction et plus tard le morceau Paradise du groupe Cold Play. «D’aussi loin que je me souvienne, la musique fait partie de ma vie. Je voyage avec elle partout dans le monde, a déclaré Dubeau avec émotion.

Fort de leur succès de la veille, les invités Natalie MacMaster et son compagnon Donnell Leahy sont revenus rejoindre Dubeau pour une séquence de musique traditionnelle. En femme-orchestre, Angèle Dubeau a été parfaite, pas trop formelle, juste assez chaleureuse. Elle n’a d’ailleurs pas été décontenancée lorsque son instrument fétiche a perdu une corde.

En après-midi, les visiteurs ont eu droit aux notes jazzy de Susie Arioli. Idéal pour cette journée ensoleillée en terrasse avec un verre à la main. Et puis n’oublions pas de mentionner la formation canadienne Lemon Bucket Orkestra qui a partagé sa bonne humeur avec ses rythmes gitans aux saveurs balkaniques.

Le festival se déroule jusqu’au lundi 5 septembre au village de Mont-Tremblant.

VOIR AUSSI: