NOUVELLES
03/09/2016 14:49 EDT | Actualisé 04/09/2017 01:12 EDT

Sanchez et Williams retranchés, Kaepernick survit

L'acquisition clé des Broncos de Denver pendant la saison morte, le quart Mark Sanchez, ne s'est finalement pas taillé un poste avec l'équipe.

Les Broncos ont libéré Sanchez samedi. Ils sauvent ainsi 3,5 millions de dollars américains et un choix de septième ronde.

Sanchez était passé des Eagles de Philadelphie aux Broncos, après le départ de Peyton Manning à la retraite et celui de Brock Osweiler vers Houston deux jours en tant que joueur autonome. Sanchez a toutefois été battu par Trevor Siemian, un choix de septième tour en 2015, dans la lutte pour le poste de quart partant.

Le réserviste sera la recrue Paxton Lynch, un choix de premier tour en 2016 qui continuera à se développer à l'entraînement.

Les Broncos vont disputer leur match d'ouverture jeudi face aux Panthers de la Caroline. Ils ont battu ces mêmes Panthers 24-10 lors du dernier Super Bowl.

Williams se fait montrer la porte

Les Giants de New York ont de leur côté libéré le jeune porteur de ballon Andre Williams.

En 2014, à son année recrue, le joueur de 24 ans avait amassé 721 verges en 217 possessions au sol.

L'année suivante cependant, son utilisation a grandement diminué, au point d'obtenir seulement 257 verges en 88 essais.

Après son départ, les Giants comptent tout de même sur cinq autres porteurs de ballon, dont Rashad Jennings et l'ancien des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Shane Vereen.

Kaepernick reste un 49ers

Colin Kaepernick a, quant à lui, survécu à la dernière vague de retranchements, alors que les 49ers de San Francisco ont jugé ces habiletés trop importantes pour le libérer malgré les distractions entourant son refus de se lever pendant l'hymne national.

L'entraîneur-chef Chip Kelly a annoncé que Kaepernick amorcera la saison en tant que réserviste de Blaine Gabbert, tandis que Christian Ponder sera le quart numéro trois.

Kelly avait télégraphié sa décision plus tôt cette semaine en qualifiant Kaepernick d'un des deux meilleurs quarts de l'équipe.

L'avenir de Kaepernick avait été brièvement remis en question en raison de son refus de se lever pendant l'hymne national pour protester contre l'oppression raciale et la brutalité policière aux États-Unis.

Sa décision est devenue un sujet de débat national au cours de la dernière semaine.