NOUVELLES
03/09/2016 06:43 EDT | Actualisé 04/09/2017 01:12 EDT

Malaisie: premier cas probable de transmission locale du virus Zika

La Malaisie a annoncé samedi son premier cas probable de transmission locale du virus Zika, faisant craindre une épidémie dans ce pays tropical.

Le malade est un homme de 61 ans qui habite dans l'Etat du Sabah, dans l'est de la Malaisie, a précisé le ministère de la Santé.

L'homme a probablement contracté le virus sur place car il n'est pas sorti du pays récemment, ont précisé les autorités.

Il y a deux jours, un premier cas présumé du virus Zika a été signalé en Malaisie, une femme qui l'aurait contracté à Singapour où 215 cas ont été confirmés samedi par les autorités.

Le Zika se transmet par la piqûre du moustique Aedes aegypti mais aussi par voie sexuelle. Et quatre patients sur cinq ne développent aucun des symptômes associés, qui sont des éruptions cutanées ou des douleurs articulaires et musculaires.

Au total, l'épidémie de Zika s'est propagée dans 67 pays et territoires depuis 2015, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La Malaisie a déjà été aux prises avec une épidémie de dengue, transmise par le moustique de l'espèce Aedes aegypti dans les années 2010.

Les autorités sanitaires s'inquiètent désormais d'une possible augmentation des cas de Zika et ont intensifié la surveillance des points de passage frontaliers pour les personnes arrivant de Singapour.

"Le nombre de cas de Zika va augmenter en Malaisie surtout si les gens et les agences compétentes n'adoptent pas les gestes préventifs", a déclaré le ministère de la Santé dans un communiqué citant notamment l'élimination des eaux stagnantes, foyers de reproduction du moustique Aedes aegypti.

dma/rap/jh/ams