NOUVELLES
03/09/2016 08:32 EDT | Actualisé 04/09/2017 01:12 EDT

Les restes d'un garçon de 11 ans enlevé au Minnesota en 1989 retrouvés

MINNEAPOLIS — La mère d'un petit garçon du Minnesota porté disparu depuis 1989 a annoncé, samedi, que les restes de l'enfant avaient été retrouvés.

Patty Wetterling a révélé dans un message texte envoyé à la chaîne télévisée KARE-TV que les ossements de Jacob, âgé de 11 ans, avaient été découverts et que cette nouvelle avait brisé le coeur de ses proches.

Mme Wetterling n'a pas immédiatement répondu aux appels et messages de l'Associated Press. Les autorités fédérales américaines ont refusé de commenter l'affaire.

Jacob se promenait en vélo en compagnie de son frère et d'un ami le 22 octobre 1989 lorsqu'il avait été enlevé par un homme masqué et armé sur une route de campagne près de sa résidence à St. Joseph, une ville située à environ 130 kilomètres au nord-est de Minneapolis. Il n'avait jamais été revu depuis.

Personne n'a été arrêté ou accusé en lien avec son kidnapping, qui a mené à des changements aux lois concernant les délinquants sexuels.

L'an dernier, les autorités ont toutefois rouvert le dossier et remonté une piste jusqu'à Danny Heinrich, qu'elles ont décrit comme une «personne d'intérêt» dans l'enlèvement de Jacob Wetterling.

M. Heinrich a nié avoir joué un rôle dans le kidnapping de Jacob et n'a pas été accusé relativement à ce crime. Mais il a plaidé non coupable à des accusations liées à la pornographie juvénile.

Selon le FBI, Danny Heinrich correspond à la description d'un homme ayant agressé plusieurs garçons à Paynesville de 1986 à 1988. Plus tôt cette année, son ADN a également été détecté sur le chandail que portait un gamin âgé de 12 ans ayant été enlevé et agressé sexuellement à Cold Spring neuf mois avant le kidnapping de Jacob.

L'avocat de M. Heinrich n'a pas répondu aux demandes d'entrevue de l'Associated Press, samedi.

Patty Wetterling a toujours espéré retrouver son fils vivant. Depuis la disparition Jacob, elle milite pour les droits des enfants et a fondé avec son mari, Jerry, un centre de ressources aidant les communautés et les familles à prévenir l'exploitation des mineurs.

En 1994, le Congrès américain a adopté une loi nommée en l'honneur de Jacob Wetterling obligeant les États à créer un registre des délinquants sexuels.