NOUVELLES
03/09/2016 06:03 EDT | Actualisé 04/09/2017 01:12 EDT

Le président de l'Ouzbékistan Islam Karimov porté à son dernier repos

MOSCOU — Le président de l'Ouzbékistan, Islam Karimov, a été porté à son dernier repos, samedi, à Samarkand, sa ville natale.

Le leader âgé de 78 ans, dont le décès a été annoncé vendredi, a succombé à une hémorragie cérébrale.

Son cercueil a été exposé sur la place Registan, qui est bordée par trois madrasa ornées de tuiles colorées et coiffées de dômes turquoise. Selon l'agence de presse Interfax, des milliers d'hommes se sont rassemblés sur les lieux afin d'entendre un mufti prononcer un éloge funèbre durant lequel il a déclaré que M. Karimov avait servi son peuple.

La dépouille a ensuite été transportée à la nécropole de Shah-i-Zinda, une autre merveille arhictecturale.

Islam Karimov est devenu président de l'Ouzbékistan en 1989, alors que le pays d'Asie centrale était une république soviétique. Il s'est ensuite accroché au pouvoir avec une farouche détermination durant tout le processus ayant permis à l'État d'accéder à l'indépendance, écrasant l'opposition, réprimant les médias et, selon ses détracteurs, enfreignant les droits de la personne.

Le président n'ayant apparemment désigné personne pour lui succéder, les observateurs craignent que sa disparition ne plonge le pays majoritairement sunnite dans un chaos dont le mouvement islamiste local pourrait tirer parti.