NOUVELLES
03/09/2016 12:02 EDT | Actualisé 04/09/2017 01:12 EDT

Israël: trafic ferroviaire perturbé sur fond de tensions avec les partis ultra-orthodoxes

L'une des principales lignes ferroviaires israéliennes restera fermée jusqu'à dimanche soir, pénalisant des dizaines de milliers d'usagers, en raison des pressions des partis ultra-orthodoxes hostiles à tout travaux d'entretien sur les lignes pendant le shabat.

La circulation des trains en Israël s'interrompt pendant le repos hebdomadaire du shabat, du vendredi soir au samedi soir.

Mais la question de l'entretien des lignes ferroviaires pendant le shabat a provoqué ces derniers jours une crise au sein de la coalition du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, les partis ultra-orthodoxes exigeant qu'aucun travaux ne soient effectués le samedi, mettant une nouvelle fois en exergue les tensions latentes dans la société israélienne entre laïques et religieux.

Les partis ultra-orthodoxes sont hostiles à toute forme d'activité pendant le shabat, de la circulation des transports en commun à l'ouverture des magasins.

Dans ce contexte tendu, des réparations prévues samedi sur la ligne Tel-Aviv-Haïfa ont été suspendues, rendant impossible la reprise du trafic normalement prévue dans la soirée de samedi.

Vendredi soir, peu avant le début du shabat, M. Netanyahu avait ordonné la suspension de tous les travaux prévus ce samedi et s'était engagé à résoudre la question dans les 72 heures, selon un communiqué de ses services.

La ligne Tel-Aviv-Haïfa ne fonctionnera pas jusqu'à dimanche soir afin de permettre la réalisation des travaux, a annoncé samedi la compagnie ferroviaire israélienne sur son site internet.

La semaine dernière, des ultra-orthodoxes avaient menacé de quitter le gouvernement en cas de poursuite des travaux. Le gouvernement de M. Netanyahu dispose d'une majorité de 67 sièges sur 120 à la Knesset (Parlement) où, avec leur 13 sièges, les partis ultra-orthodoxes Shas et Judaïsme unifié de la Torah servent de pivot de la coalition.

Mais la décision de suspendre les réparations et les perturbations sur la ligne Tel-Aviv-Haïfa ont également provoqué un tollé en Israël.

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés samedi soir devant l'une des principales gares de Tel-Aviv pour conspuer le gouvernement, selon des images diffusées à la télévision.

Le gouvernement "méprise l'intérêt public au profit de ses intérêts politiques", a dénoncé lors du rassemblement Tzipi Livni, l'une des dirigeantes du parti d'opposition de l'Union sioniste, dans une vidéo publiée sur sa page Facebook.

M. Netanyahu a rejeté samedi soir la responsabilité de la crise sur son ministre des Transports Israël Katz, un de ses rivaux au sein de son parti, le Likoud.

Il accuse le ministre d'avoir délibérément décidé d'effectuer les travaux le samedi pour provoquer une crise avec les partis ultra-orthodoxes.

dms/nbz