NOUVELLES
03/09/2016 17:38 EDT | Actualisé 04/09/2017 01:12 EDT

Des élections en forme de test pour le camp prodémocratie de Hong Kong

HONG KONG — Les bureaux de vote ont ouvert à Hong Kong, dimanche, dans le cadre des élections les plus déterminantes à se tenir dans cette région administrative spéciale de la Chine depuis sa rétrocession en 1997.

Les élections, qui visent à renouveler le Conseil législatif, sont également les premières depuis le «mouvement des parapluies» de 2014, qui réclamait des réformes démocratiques dans ce haut lieu de la finance mondiale.

Les élections représentent un test pour le camp prodémocratie de Hong Kong alors qu'une nouvelle génération de militants politiques radicaux, qui a émergé dans la foulée des manifestations de 2014, s'est lancée dans la course. Ils font compétition aux partis prodémocratiques modérés face à leurs rivaux communs, les partis pro-Pékin.

Le principal enjeu est le maintien au pouvoir du dirigeant très impopulaire du territoire, Leung Chun-ying, et de son gouvernement pro-Pékin. Le camp prodémocratie contrôle présentement 27 des 70 sièges du Conseil législatif et doit conserver au moins le tiers des sièges de l'assemblée pour garder son pouvoir de veto.

La division du vote pourrait toutefois nuire au camp prodémocratie, ce qui permettrait aux partis pro-Pékin de remporter plus de sièges et ouvrirait la voie à l'adoption de lois impopulaires et controversées, ce qui risquerait de provoquer une nouvelle ronde de confrontations politiques.

Quelque 3,8 millions d'électeurs inscrits sont appelés à choisir des députés pour combler 35 sièges dans les circonscriptions géographiques. Trente autres sièges sont occupés par des représentants de groupes socioprofessionnels divers comme la comptabilité, la finance et la médecine. Cinq autres «super sièges» sont choisis par les électeurs de tout le territoire.