NOUVELLES
03/09/2016 04:54 EDT | Actualisé 04/09/2017 01:12 EDT

Climat: La France "salue" la ratification de l'accord par Pékin et Washington

Le président français François Hollande a "salué" samedi la ratification par Pékin et Washington de l'accord mondial sur le climat conclu en décembre à l'issue de la COP21 qui "ouvre la voie à une entrée en vigueur de l'accord de Paris à la fin de l'année".

"La Chine et les États-Unis viennent d'annoncer ensemble le dépôt imminent de leurs instruments de ratification", une "étape importante" franchie par "les deux premiers émetteurs de carbone" et qui "ouvre la voie à une entrée en vigueur de l'accord de Paris à la fin de l'année", s'est félicité le chef de l'Etat sur son compte Facebook.

François Hollande, dont le pays a été l'artisan de l'accord de décembre, s'envolera samedi soir pour le G20 de Hangzhou, en Chine, où il retrouvera les dirigeants américain et chinois Barack Obama et Xi Jinping.

"A Hangzhou, je plaiderai pour une mise en oeuvre rapide de l'accord de Paris sur le climat, ce qui suppose la ratification d'un grand nombre d'États", souligne-t-il cependant.

François Hollande précise qu'il y confirmera "la première émission d'obligations vertes par un État", en l'espèce, la France.

Déjà annoncée en avril par ses soins, cette émission d'obligations vertes (green bonds) interviendra l'an prochain, avaient annoncé vendredi les ministères français de l'Environnement et de l'Economie.

La levée de ces titres de dettes, destinés à financer des projets à vocation environnementale, représentera "plusieurs milliards d'euros (...) sous réserve des conditions de marché", ont précisé les deux ministères.

"L'option vers laquelle on devrait tendre est de chercher à lever trois fois trois milliards d'euros par an", soit au total neuf milliards d'euros, a précisé une source proche du dossier.

ha/frd/blb/ams