BIEN-ÊTRE
02/09/2016 11:31 EDT

Comment réintégrer le bureau quand nos collègues ont brillé en notre absence?

Monkey Business Images Ltd via Getty Images
Businesspeople With Digital Tablet Having Meeting In Office

Après de longues vacances, un congé de maladie ou un congé de maternité, comment reprendre le travail lorsqu'on a l'impression que tout s'est bien passé en notre absence, voire mieux?

Accepter que tout a pu changer en son absence

À noter, pour commencer, que toutes les situations sont différentes et que l'acclimatation dépend de l'environnement. Les vacances, par exemple, sont de courte durée et généralement, tout le monde revient plus ou moins en même temps. Alors que pendant un long congé de maladie ou un congé de maternité, «des remplacements de poste peuvent avoir eu lieu, on risque alors de se comporter en terrain conquis et de ne pas accepter que les choses aient pu changer en notre absence», explique au HuffPost Maxime Coignard, coach professionnel.

Quoi qu'il en soit, après une longue absence peut survenir un certain sentiment de culpabilité, une perte de confiance en soi.

C'est pourquoi, selon Maxime Coignard, en retournant au bureau, on devrait faire «preuve de dynamisme». «Il faut montrer qu'on a envie et qu'on est heureux de reprendre», souligne-t-il. Mais, peut-être plus important encore, il est très important de constater que des changements ont pu avoir lieu en notre absence. «Il est bon de se renseigner sur les évolutions qui ont pu avoir lieu, de s'intéresser aux autres», poursuit-il.

Un avis que rejoint Caroline Bouchet, psychologue du travail, contactée par Le HuffPost. «Que l'équipe ait brillé ou pas en son absence, on doit prendre conscience des changements qui ont eu lieu, d'autant plus que nous-mêmes avons pu évoluer pendant ce temps», indique-t-elle.

Fournir des efforts, mais attention

Cette posture attentive ne doit pas nécessairement s'accompagner d'un excès de zèle pour tenter de rattraper le temps perdu. «Inutile de faire des efforts trop importants, le salarié doit avoir conscience de ses limites, surtout si l'arrêt concerne un épuisement professionnel», explique Caroline Bouchet.

Pour Maxime Coignard, en revanche, en plus d'être humble et d'être dans une «posture d'écoute active», il est important de fournir de plus importants efforts, surtout si son équipe a fait de bonnes performances sans nous. Cela peut se traduire par une arrivée plus tôt sur le lieu de travail le matin, pour reprendre, en quelques sortes, sa légitimité.

Autre conseil, plutôt préalable à la reprise, qui dépend encore une fois de la nature de l'absence : celui de garder contact avec l'entreprise. Pour Maxime Coignard, «même quand l'employé est malade, il peut donner et prendre des nouvelles, rester un peu connecté». Cela peut faciliter son retour. Caroline Bouchet insiste quant à elle sur le fait que lorsqu'on est malade, ou en vacances, «mieux vaut déconnecter et profiter de ce temps pour faire une coupure».

VOIR AUSSI :

Galerie photo 5 métiers en demande qui n'exigent pas d'études universitaires Voyez les images