NOUVELLES
02/09/2016 12:00 EDT | Actualisé 02/09/2016 12:06 EDT

Danemark: un sympathisant de l'EI décède après une fusillade

Dado Ruvic / Reuters
An Islamic State flag is seen in this picture illustration taken February 18, 2016. Picture taken February 18, 2016. REUTERS/Dado Ruvic/Illustration

Un Danois sympathisant de l'organisation État Islamique (EI) soupçonné d'avoir tiré sur deux policiers de Copenhague, lors d'une descente de la brigade des stupéfiants, est décédé après avoir été grièvement blessé dans un échange de tirs avec la police, ont indiqué vendredi les enquêteurs.

Selon la police, l'homme, né en Bosnie et identifié par la presse comme Mesa Hodzic, "a apparemment des liens avec Millatu Ibrahim [un groupe jihadiste à l'origine allemand implanté au Danemark] et des sympathies pour l'EI". Elle a toutefois précisé que "rien pour le moment ne porte à croire que cela a joué un rôle lors de la fusillade".

Il est soupçonné d'avoir tiré sur deux policiers et un passant qui ont été blessés à Christiania, le quartier libertaire de Copenhague, mercredi soir vers 23h00 (21h00 GMT).

Il avait alors réussi à s'enfuir, mais la police l'avait localisé et l'a interpellé jeudi matin dans un logement en banlieue. C'est là qu'il a été grièvement blessé au cours d'un échange de tirs, alors qu'il tentait de s'enfuir.

"L'homme de 25 ans (...) est mort pendant la nuit à l'Hôpital national", a écrit dans un communiqué la police des polices, en charge de l'enquête sur les circonstances de cette mort.

Selon la télévision publique TV2, l'homme a été arrêté en possession d'une cinquantaine de kilos de haschich, de trois kilos de skunk (une variété plus concentrée de cannabis) et de plus de 1 000 joints.

La police a précisé que le suspect était un habitué de Pusher Street, rendez-vous des trafiquants et usagers de drogue.

Vendredi, des habitants de Christinia, enclave autogérée fondée par des hippies dans les années 70, avaient entrepris de détruire les baraques des vendeurs de haschich, estimant que ce commerce nuit à la sécurité du quartier.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Un prêtre tué dans une église en France Voyez les images