POLITIQUE
31/08/2016 10:21 EDT | Actualisé 01/09/2016 11:58 EDT

Plus de 50 000$ par année pour la voiture du PDG de la SAQ, Alain Brunet

QUÉBEC – Malgré son revenu dépassant les 428 000$ l’an dernier, le PDG de la SAQ, Alain Brunet, a réclamé plus de 50 000$ pour sa voiture de fonction. C’est plus que les dépenses des PDG de la Caisse de dépôts et d’Hydro-Québec… combinées.

Pour l’année financière 2015-2016, la SAQ a dévoilé des dépenses de 57 738$ pour le véhicule de fonction de son PDG. La location elle-même a coûté 29 820$, soit 2 485$ par mois. À cela, il faut ajouter 3 319$ d’essence et un autre 3 612$ en frais d’entretien.

S’ajoutent également des dépenses de 20 988$ reliées à l’utilisation occasionnelle des services d’un chauffeur, selon des informations obtenues en vertu de la loi d’accès à l’information.

À titre de comparaison, le PDG de la Caisse de dépôts et placement, Michael Sabia, a réclamé un total de 30 010$ pour sa voiture de fonction au cours des quatre derniers trimestres, location et autres dépenses incluses. Pour sa part, le patron d’Hydro-Québec, Éric Martel, a réclamé 18 556$ durant la même période.

La société d’État a refusé de dévoiler la marque de la voiture utilisée par son PDG, affirmant qu’il «s’agit de renseignements personnels et confidentiels», bien que ce soit les contribuables qui paient la note.

Chauffeur à mi-temps

«Ce n’est pas un véhicule de luxe, c’est un véhicule d’une valeur de 50 000$», souligne un porte-parole de la SAQ, Renaud Dugas.

Le porte-parole précise également que le président «a le même véhicule depuis sa nomination en 2014». Autrement dit, la SAQ aura tôt fait de payer plus que la valeur du véhicule en frais de location.

Le prix de la location de la voiture varie chaque année en fonction du kilométrage parcouru par le PDG.

Les dirigeants des sociétés d’État ont droit à une voiture de fonction en vertu d’un décret gouvernemental. Toutefois, aucun montant de dépenses maximum n’est imposé, confirme le porte-parole de la SAQ.

Quant au chauffeur, Alain Brunet y fait appel uniquement pour des déplacements sporadiques, tels des rendez-vous d’affaires ou des visites de succursales. «Quand il fait de longues distances, pour ses fonctions, il peut faire appel au chauffeur», dit Renaud Dugas.

Dans le passé, d’autres PDG de la SAQ ont bénéficié d’un chauffeur à leur disposition à temps plein. «Mais monsieur Brunet n’a pas nécessairement besoin d’un chauffeur à temps plein, dit Renaud Dugas. Il l’appelle quand il en a besoin.»

RECTIFICATIF: Une version antérieure de cet article faisait état de frais de location de 22 294,47$ annuellement et d’un total de 50 214$. Une erreur s’était glissée et le texte a été révisé. Nos excuses.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les cinq PDG de sociétés d'État les mieux payés Voyez les images