NOUVELLES
31/08/2016 11:58 EDT

Donald Trump et le Mexique en quelques déclarations explosives

Carlo Allegri / Reuters
Republican presidential nominee Donald Trump speaks during a campaign rally in Everett, Washington, U.S., August 30, 2016. Picture taken August 30, 2016. REUTERS/Carlo Allegri

Le bref voyage privé de Donald Trump au Mexique mercredi, à l'invitation du président mexicain Enrique Peña Nieto est un pari osé, tant ses déclarations fracassantes l'ont rendu impopulaire dans ce pays à la frontière duquel il veut construire un mur.

Voici quelques-unes de ces déclarations, et celles de dirigeants mexicains, hostiles au candidat républicain à la Maison Blanche:

- DONALD TRUMP -

- "Ils apportent de la drogue, ils apportent du crime, ce sont des violeurs..."

- "Ils ne sont pas nos amis, croyez-le, ils nous tuent économiquement".

"Je construirai un grand, grand mur à notre frontière sud, et je ferai payer ce mur par le Mexique".

(16 juin 2015, lancement de sa campagne présidentielle)

- "Ils nous escroquent plus que presque n'importe quel autre pays".

(25 février 2015, tweet après les Oscars)

- "Le Mexique continue à faire des milliards, non seulement sur nos mauvais accords commerciaux, mais compte aussi énormément sur les milliards de dollars envoyés par les immigrants clandestins aux Etats-Unis".

(Plan de Trump sur l'immigration)

- "Nous allons renégocier l'horrible accord de libre-échange nord-américain" Aléna, conclu entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada en 1993.

(meeting politique du 30 août 2016)

- ENRIQUE PENA NIETO -

- "Il y a eu des épisodes dans l'histoire de l'humanité, malheureusement, où ces expressions, cette rhétorique stridente, n'ont fait qu'aboutir à des scénarios fatidiques. De cette façon, Mussolini et Hitler sont arrivés au pouvoir".

(mars 2016, interview au quotidien mexicain Excelsior)

- "Le Mexique ne payera jamais pour un mur comme ça".

(interview CNN, 10 juillet 2016)

- ANCIEN PRESIDENT VICENTE FOX (2000-2006) -

"Le Mexique ne veut pas de @realDonaldTrump, le Mexique n'aura jamais confiance en lui. Ne le laissons pas utiliser notre pays pour son propre intérêt".

(sur Twitter mercredi)

- "Je ne payerai pas pour ce foutu mur. Il devrait payer pour (ce mur), il a l'argent". Trump est un "dingue (...) égocentrique".

(interview à Univision, 25/2/2016)

- ANCIEN PRESIDENT FELIPE CALDERON (2006-2012) -

"Mexicains, nous n'allons pas payer un cent pour un mur aussi stupide. Et il ne servira absolument à rien".

(CNBC, 8/2/2016)

- ANCIENNE FIRST LADY DU MEXIQUE MARGARITA ZAVALA (épouse de Calderon) -

"M.@realDonald Trump, bien qu'invité, sache que tu n'es pas bienvenu. Les Mexicains ont leur dignité, et nous rejetons ton discours de haine".

Voir aussi:

Galerie photo Convention de Donald Trump Voyez les images