NOUVELLES
31/08/2016 08:26 EDT | Actualisé 01/09/2017 01:12 EDT

Roumanie: législatives en décembre, fin de mission pour le gouvernement technocrate

Les Roumains éliront un nouveau parlement le 11 décembre, afin de tourner la page du gouvernement de technocrates mis en place après le drame de l'incendie dans une discothèque de Bucarest, qui avait fait 64 morts en octobre 2015 et entraîné le départ du Premier ministre de l'époque.

"Suite aux consultations avec les partis politiques, le gouvernement a décidé de convoquer des élections législatives le 11 décembre", a déclaré mercredi son porte-parole, Liviu Iolu.

Au total 466 sièges de députés et de sénateurs seront à pourvoir, contre 588 lors du précédent scrutin de décembre 2012, la loi électorale ayant été modifiée.

Selon plusieurs sondages, les sociaux-démocrates arriveraient en tête de ces élections, avec environ 40% des voix, suivis par les libéraux de centre droit, crédités de 30% des suffrages.

Mais plusieurs petites formations politiques nouvellement créées pourraient changer la donne, car nombre de Roumains accusent les grands partis de ne pas avoir tiré les leçons de l'incendie du 31 octobre, qui a tué 64 jeunes dans une discothèque du centre de Bucarest.

L'enquête sur ce sinistre a révélé de nombreux manquements aux normes de sécurité, dus à la corruption ou à la négligence des autorités locales.

Ce drame avait suscité une énorme vague de protestation à travers le pays et contraint à la démission le Premier ministre social-démocrate Victor Ponta, déjà sous pression en raison de ses déboires avec la justice.

Contestés par des dizaines de milliers de manifestants, les partis politiques avaient fait profil bas et accepté la formation d'un gouvernement de technocrates dirigé par l'ancien commissaire européen à l'Agriculture, Dacian Ciolos.

mr/smk/cr