NOUVELLES
31/08/2016 09:29 EDT | Actualisé 01/09/2017 01:12 EDT

Péage sur le pont de la Confédération: un crédit d'impôt coûterait 2,5 M $

OTTAWA — Le Directeur parlementaire du budget (DPB) estime que l'instauration d'un crédit d'impôt pour les résidants de l'Île-du-Prince-Édouard qui paient régulièrement le péage sur le pont de la Confédération coûterait 2,5 millions $ par année au gouvernement fédéral en recettes fiscales perdues.

Le DPB a fait cette estimation dans un rapport publié mercredi, après des questions répétées de politiciens des provinces de l'Atlantique qui se demandent pourquoi les automobilistes de la grande région de Montréal n'auront pas à payer pour emprunter le nouveau pont Champlain, alors que les péages sont toujours en place sur le pont de la Confédération, qui relie l'Île-du-Prince-Édouard au continent.

Le gouvernement libéral fait valoir que le nouveau pont Champlain remplacera une structure sur laquelle aucun péage n'existe depuis mai 1990, alors que le pont de la Confédération était une nouvelle infrastructure conçue pour comporter un péage dès son ouverture.

Cette explication ne satisfait pas les politiciens de l'Île-du-Prince-Édouard, dont le sénateur Percy Downe. Ils ont demandé au DPB de fournir une estimation de ce qu'il en coûterait à Ottawa pour offrir un crédit d'impôt non remboursable aux résidants de l'île, ou de réduire le montant du péage sur le pont de la Confédération.

Le DPB estime que les frais pour emprunter le pont pourraient être réduits de 46 pour cent tout en fournissant suffisamment de revenus à l'exploitant privé du pont pour couvrir les frais d'entretien jusqu'en 2097, lorsque le pont de la Confédération aura 100 ans.

En 2015, quelque 730 000 déplacements ont été effectués sur le pont de la Confédération par des résidants locaux, ce qui a permis de récolter environ 17 millions $ en droits de péage, selon les estimations du DPB.