NOUVELLES
31/08/2016 16:36 EDT | Actualisé 01/09/2017 01:12 EDT

Les organisateurs d'un festival de marionnettes présentent des excuses

MONTRÉAL — Les organisateurs d'un spectacle de marionnettes ont présenté leurs excuses, mercredi, pour un choix musical qui avait semé la controverse le week-end dernier.

L'une des chansons qui jouaient en trame de fond d'un des spectacles du festival Marionnettes plein la rue de Verdun parlait de viol dans une prison.

Plusieurs enfants assistaient à la prestation lorsque la chanson «Prison Bitch», de Rodney Carrington, a été entendue. Dans une vidéo qui a circulé sur le web, une fillette qui danse au son de la musique peut notamment être aperçue.

Promenade Wellington, qui organisait le festival, a promis d'être plus vigilante dans ses programmations futures.

La troupe de marionnettistes concernée a aussi présenté des excuses, ajoutant que la prestation en cause est généralement réservée à des spectateurs adultes.