NOUVELLES
31/08/2016 07:59 EDT | Actualisé 01/09/2017 01:12 EDT

Le président gabonais sortant est réélu de justesse

LIBREVILLE, Gabon — Le président gabonais sortant Ali Bongo Ondimba a été réélu de justesse à la tête de son pays, assurant la survie d'une dynastie politique familiale qui date des années 1960.

Les résultats dévoilés mercredi accordent à M. Ondimba une avance de seulement 1,57 point de pourcentage face au principal candidat de l'opposition, Jean Ping.

Les deux candidats avaient prédit la victoire. Les partisans de M. Ping crient déjà à la fraude et l'opposition contestera presque certainement le résultat. Les forces de l'ordre ont été déployées à travers la capitale.

M. Bongo — qui a pris le pouvoir en 2009, après la mort de son père — a obtenu 49,8 pour cent des votes, contre 48,23 pour cent pour son rival. Le système gabonais ne prévoit pas de deuxième tour.

La cour constitutionnelle devra maintenant valider les résultats provisoires annoncés par la commission électorale.

Des observateurs européens ont dénoncé le «manque de transparence» de certaines institutions responsables de l'organisation du scrutin.