NOUVELLES
31/08/2016 04:36 EDT | Actualisé 01/09/2017 01:12 EDT

Le PIB réel recule de 0,4 pour cent au deuxième trimestre

OTTAWA — Le produit intérieur brut (PIB) réel a fléchi de 0,4 pour cent au deuxième trimestre, après avoir progressé de 0,6 pour cent au premier trimestre, a annoncé mercredi Statistique Canada.

Il s'agit du recul du PIB trimestriel le plus prononcé depuis le deuxième trimestre de 2009, selon l'agence fédérale.

Si l'on exclut l'incidence de la baisse marquée de la production de pétrole brut, qui est attribuable à la faiblesse continue du secteur de l'énergie et des feux de forêt de Fort McMurray, le PIB réel a progressé de 0,1 pour cent.

Les exportations de biens et de services ont diminué de 4,5 pour cent au deuxième trimestre, ce qui a contribué en grande partie à la baisse du PIB réel, après avoir progressé de 1,9 pour cent au premier trimestre. Les importations ont augmenté de 0,3 pour cent au deuxième trimestre, après avoir progressé de 0,4 pour cent au premier trimestre.

La demande intérieure finale a progressé de 0,5 pour cent, soit au même rythme qu'au trimestre précédent.

Les dépenses de consommation finale des ménages ont continué de croître, affichant une hausse de 0,5 pour cent, ce qui constitue un taux de croissance essentiellement équivalent à celui des quatre trimestres précédents.

Les entreprises ont réduit leurs stocks de 307 millions $ afin de compenser la baisse de la production et des importations, après une diminution de 8,5 milliards $ au trimestre précédent. Les entreprises ont réduit leurs stocks non agricoles de 1,6 milliard $.

Exprimé en taux annualisé, le PIB réel a reculé de 1,6 pour cent au deuxième trimestre. En comparaison, le PIB réel aux États-Unis a progressé de 1,1 pour cent.