NOUVELLES
31/08/2016 03:19 EDT | Actualisé 01/09/2017 01:12 EDT

Gabon: Paris demande "transparence et impartialité" dans la publication des résultats

La France a réclamé mercredi "transparence et impartialité" dans la publication des résultats de l'élection présidentielle au Gabon, au moment où la commission électorale est réunie dans un contexte très tendu pour annoncer le vainqueur du scrutin opposant le président sortant Ali Bongo Ondimba à l'opposant Jean Ping.

"ll convient d'assurer transparence et impartialité dans la publication des résultats, qui se fait attendre. C'est ainsi qu'il sera possible d'en assurer la crédibilité", a déclaré le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Romain Nadal.

"De même, les éventuelles contestations qui suivront devront emprunter les voies de recours ouvertes par la loi. Seul l'État de droit permettra de garantir le respect de la volonté populaire", a-t-il ajouté.

Les résultats du scrutin étaient attendus mardi et les Gabonais, qui redoutent des troubles, vivent au ralenti dans l'attente de la proclamation finale.

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a demandé mercredi la publication des résultats "par bureau de vote", alors que les observateurs de l'UE, qui avaient dénoncé un "manque de transparence" dans la gestion du processus électoral, ont été invités à quitter la commission électorale réunie en conclave.

Le porte-parole du gouvernement gabonais a dénoncé mardi "des ingérences multiples" dans l'élection, visant la France et la Côte d'Ivoire.

cf/dab/jhd