NOUVELLES
31/08/2016 01:28 EDT | Actualisé 01/09/2017 01:12 EDT

Argentine: Messi reprend du service en sélection, le Mondial en ligne de mire

Effondré après la défaite en finale de la Copa America en juin contre le Chili qui l'avait poussé à annoncer sa retraite internationale, Lionel Messi reprend du service jeudi avec l'Argentine, dans un seul but : gagner le Mondial-2018 et devenir l'égal de Maradona.

Le Barcelonais et capitaine de la sélection a soulagé tout un peuple en revenant sur son annonce de retraite prématurée le 12 août dernier, après 47 jours d'incertitude.

Le nouveau sélectionneur Edgardo Bauza, qui a succédé au démissionnaire Gerardo Martino, s'est démené pour ramener Messi en sélection. Il compte désormais énormément sur "La Pulga" contre l'Uruguay jeudi et le Venezuela le 6 septembre, matches qualificatifs pour le Mondial-2018 en Russie.

Après six journées, l'Argentine est bien placée pour se qualifier pour le Mondial-2018. Messi et ses coéquipiers occupent la 3e place du groupe Amérique du Sud avec 11 points, derrière le duo de tête composé de l'Uruguay et de l'Equateur (13 pts). Les quatre premiers sont directement qualifiés pour le Mondial, le 5e joue un barrage contre une équipe d'Océanie.

Malgré une gêne à un adducteur, Messi s'est entraîné mardi au centre d'entraînement d'Ezeiza, près de Buenos Aires, mais le staff argentin ne prendra aucun risque.

Contre l'Uruguay de Suarez et Cavani, Edgardo Bauza sera privé de Sergio Agüero et Javier Pastore, blessés. Plus surprenant, il a choisi de ne pas convoquer Gonzalo Higuain, meilleur buteur de Série A la saison dernière avec Naples, et déjà efficace avec son nouveau club, la Juventus.

Son partenaire de la Juve, Paulo Dybala (22 ans), deuxième meilleur buteur du Championnat d'Italie la saison dernière avec 19 buts derrière Higuain, a en revanche été convoqué.

Carlos Tevez (Boca Juniors, 32 ans) et Ezequiel Lavezzi (Hebei China Fortune, 31 ans) n'ont pas non plus été appelés.

- Tout pour Messi -

Les cadres Angel Di Maria (Paris SG), Javier Mascherano (Barcelone), Lucas Biglia (Lazio Rome) et le gardien Sergio Romero (Manchester United) seront là pour épauler Messi.

Après le Mondial-2014, pour mettre le génie argentin dans les meilleures conditions, la Fédération argentine (AFA) avait nommé à la tête de la sélection Gerardo Martino, entraîneur de Newell's Old Boys puis de Barcelone, les deux clubs dont Messi a porté le maillot.

Avec Edgardo Bauza, l'idée est la même. Comme Martino et Messi, Bauza est de Rosario. Et cet ancien défenseur central-buteur a l'avantage de s'y connaître en numéro 10 de légende. En 1990, il faisait partie de la sélection argentine conduite par Diego Maradona défaite en finale du Mondial italien par l'Allemagne.

"Je n'oublierai jamais en Italie, en 1990, le joueur de 24, 23 ans qu'il était. Il est resté sur le banc pendant tout le mondial. Nous sommes d'une génération de joueurs qui ont tout abandonné pour l'Albiceleste", a déclaré Maradona début août, saluant la nomination de Bauza.

Le 12 août dernier, quand Messi a assuré à Bauza qu'il pouvait compter sur lui, il a aussi confié que "beaucoup de choses lui étaient passées par la tête, qu'il avait sérieusement songé à renoncer" à la sélection.

La star de Barcelone a perdu trois finales en deux ans avec l'Argentine. Celle du Mondial-2014 contre l'Allemagne, puis celles de la Copa America 2015 et 2016, les deux fois contre le Chili. Avant cela, il avait déjà perdu une finale de Copa America en 2007, face au Brésil.

La médaille d'or olympique, conquise en 2008 à Pékin, n'est pas de nature à compenser ces échecs.

A titre individuel, Messi est devenu cet été le meilleur buteur de l'histoire de la sélection argentine devant Gabriel Batistuta (54 buts), portant son total à 55 buts, à seulement 29 ans.

ap/tup/agu

JUVENTUS FOOTBALL CLUB

MANCHESTER UNITED