NOUVELLES
31/08/2016 10:59 EDT | Actualisé 01/09/2017 01:12 EDT

Amical/Italie-France - Ventura: "Certaines choses peuvent être améliorées"

Le nouveau sélectionneur de l'Italie Giampiero Ventura, qui débutera jeudi à Bari face à l'équipe de France, a répété qu'il souhaitait rester dans la lignée du travail de son prédécesseur Antonio Conte, même si "certaines choses peuvent être améliorées".

Q: Quelle importance donnez-vous à ce match amical contre la France ?

R: "C'est un match important et le suivant (lundi contre Israël en éliminatoires du Mondial-2018, ndlr) sera très important. On va essayer de faire un bon match. C'est en tous cas un match stimulant et nous voulons faire une bonne performance."

Q: Que peut-on attendre de votre équipe ?

R: "J'aimerais que l'on voit une équipe. En ce qui concerne l'organisation: une équipe. Le bloc: une équipe. L'envie de gagner: une équipe. L'envie de progresser par la suite: une équipe. Si on y arrive, pas forcément demain mais d'ici quelque temps, le futur pourrait être meilleur que ce qu'on imagine."

Q: Allez-vous tout de même changer quelques choses ?

R: "Certaines choses de mon point de vue peuvent être améliorées. Mais le fil conducteur est d'avoir une équipe qui sait ce qu'elle doit faire et qui le fait avec humilité et détermination comme elle l'a fait à l'Euro. Si demain je vois la même faim, la même rage, la même disponibilité, la même humilité qu'à l'Euro, ça sera un succès pour moi. La première chose, c'est de reprendre le fil là où il a été interrompu à l'Euro. C'est mon premier objectif."

Q: Pouvez-vous donner votre équipe de départ ?

R: "Buffon va jouer. Pour le reste, je dois encore me décider."

Q: Le retour de Verratti est-il important pour vous ?

R: "Verratti, il faut faire attention. L'objectif est de le retrouver au meilleur de sa forme, on a besoin de lui. Il a peu joué, c'est vrai, mais il est essentiel pour la sélection. C'est un énorme potentiel. Il a été freiné par un problème physique mais il est jeune donc il peut retrouver son niveau rapidement. On doit le mettre en situation de faire ce qu'il sait faire."

Q: Vous êtes habitué à remplacer Antonio Conte...

R: "J'ai pris la place de Conte à Bari, puis j'ai pris la place de Conte à la tête de la sélection. J'espère poursuivre ce qu'il a fait et peut-être l'améliorer un peu. Mais je pars d'une situation positive. Conte a fait le gros du travail et c'est beaucoup plus simple, quand on a peu de temps, de n'avoir que les détails à régler."

Q: Vous paraissez très serein...

R: "Je suis très serein parce que je suis habitué à remplacer Conte (rires). Et aussi parce que je pense avoir fait les choses du mieux possible. Il n'y a pas d'inquiétude. Je suis heureux. Le match est stimulant et commencer ici ça me fait surtout très plaisir. Quand je suis arrivé pour entraîner Bari, on a essayé de faire un peu de bon football et on a réussi. C'est pareil aujourd'hui, on va voir si on arrive à proposer du bon foot."

Propos recueillis en conférence de presse.

stt/ah