VIDEO
31/08/2016 11:37 EDT | Actualisé 13/09/2016 02:17 EDT

Allergie au tartare de saumon: Simon-Pierre Canuel aurait aussi accusé d'autres établissements

L"homme qui a porté plainte contre un serveur du restaurant Le Tapageur de Sherbrooke parce qu'il lui aurait servi un tartare auquel il était allergique n'en était pas à sa première accusation du genre, selon Cogeco Nouvelles. Simon-Pierre Canuel aurait demandé des compensations financières à au moins deux autres restaurants pour des situations similaires dans le passé.

Simon-Pierre Canuel, 34 ans, a été hospitalisé en mai dernier pour une grave réaction allergique. Il affirme que son serveur lui aurait amené par erreur un tartare de saumon, alors qu'il avait commandé un tartare de boeuf. L'homme originaire de Gatineau n'avait pas son Épipen avec lui. «J'étais très fatigué. J'avais eu une journée épuisante. Malheureusement, je l'avais oublié dans l'auto», avait-il affirmé à Radio-Canada.

Or, un ex-conjoint de l'homme a affirmé au Huffington Post Québec que M. Canuel «n'a jamais été allergique à aucun poisson ni fruit de mer» au cours de leur union. «D'ailleurs, il en consommait beaucoup. Je suis donc surpris par cette affaire», a ajouté l'ex-conjoint.

D'après la description faite par cet ex-conjoint, Simon-Pierre Canuel aurait été un habitué des tribunaux à l'époque où il habitait en France. « Il a tenté de très nombreux procès en France pour toutes sortes de raisons plus imaginatives les unes que les autres», a affirmé l'homme au Huffington Post.

Le Service de police de Sherbrooke a confirmé être au courant de ces allégations. «Je peux confirmer qu'on a reçu ce genre d'allégations, mais je ne peux confirmer les faits», s'est borné à répéter le porte-parole Martin Carrier, soucieux de ne pas nuire à l'enquête en cours.

La police aurait toutefois confirmé au Journal de Montréal que l'enquête dépasse désormais les frontières du Québec, puisque l'un des événements serait survenu en France.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales, à qui il revient de décider si des accusations de négligence criminelle seront portées contre le serveur, a refusé de confirmer ces informations à Cogeco Nouvelles.

En entrevue avec le Journal de Montréal, Simon-Pierre Canuel a nié ces allégations. «C'est totalement faux et des actions seront prises contre les personnes qui sont à l'origine de ces informations», a-t-il répondu.

Il a ajouté qu'il émettrait un communiqué de presse sous peu.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photoTartare à la maison de Geneviève Everell Voyez les images