NOUVELLES
29/08/2016 12:02 EDT | Actualisé 30/08/2016 05:12 EDT

Accusations contre Jonathan Bettez pour pornographie juvénile à Trois-Rivières (PHOTO/VIDÉO)

TROIS-RIVIÈRES - Jonathan Bettez a été formellement accusé de six chefs relativement à la possession et la distribution de pornographie juvénile, mardi, au palais de justice de Trois-Rivières, au lendemain de son arrestation.

L'accusé avait été rencontré par les policiers enquêtant sur la disparition de Cédrika Provencher en 2007. Selon "Le Nouvelliste", l'homme était à l'époque propriétaire d'une voiture Acura rouge, un modèle ciblé lors des premiers mois de l'enquête. Aucune accusation n'avait été portée contre lui ou toute autre personne.

Les faits reprochés dans les dossiers de pornographie juvénile se seraient déroulés entre 2009 et 2013.

Aucune des accusations déposées mardi n'aurait toutefois de lien avec l'enlèvement de la fillette de 9 ans. Des proches de la disparue ont assisté à la comparution mardi matin au palais de justice de Trois-Rivières. Des badauds ont injurié l'accusé à son arrivée.

Jonathan Bettez a obtenu sa remise en liberté durant les procédures, moyennant certaines conditions. L'accusé doit remettre son passeport aux autorités et déposer une caution de 5000 $.

Le père de Cédrika Provencher, Martin Provencher, s'est adressé aux médias, appelant Jonathan Bettez à se prêter au test du détecteur de mensonges.

"Nous sommes ici aujourd'hui parce que l'on sait que Jonathan Bettez est une personne d'intérêt pour la police dans le dossier Cédrika", a dit M. Provencher.

"La police lui a demandé à plusieurs reprises de passer le polygraphe. Il a mis des conditions, (les policiers) les ont acceptées, et il ne le passe pas plus", a-t-il poursuivi, appelant directement l'accusé à collaborer.

L'homme a été appréhendé lundi à Trois-Rivières dans le cadre d'une opération visant à lutter contre la pornographie juvénile.

L'opération a mené à trois perquisitions, soit une dans l'entreprise Emballages Bettez, dont le suspect est le principal dirigeant, et dans deux résidences privées situées sur les rues Goyer et Arthur-Guimont.

L'enquête a été menée par l'équipe d'enquête sur l'exploitation sexuelle des enfants sur internet de la Sûreté du Québec et l'opération de lundi a été réalisée en collaboration avec les policiers municipaux de Trois-Rivières.

L'accusé doit être de retour en cour le 28 septembre pour la suite des procédures.

Les six accusations contre Jonathan Bettez :

- Deux chefs d'avoir accédé à de la pornographie juvénile

- Deux chefs d'avoir eu en sa possession de la pornographie juvénile

- Un chef d'avoir rendu accessible de la pornographie juvénile

- Un chef pour avoir eu de la pornographie juvénile en sa possession en vue de la transmettre, de la rendre accessible, de la distribuer, de la vendre ou de l'exporter.

(Collaboration Cogeco Nouvelles)