NOUVELLES
29/08/2016 06:05 EDT | Actualisé 30/08/2017 01:12 EDT

Présidentielle au Gabon: le processus "a manqué de transparence" (observateurs de l'UE)

Le processus électoral au Gabon "a manqué de transparence", a déclaré la chef de la mission des 73 observateurs de l'Union européenne (UE) lundi à Libreville, à la veille de la proclamation des résultats officiels de la présidentielle à un tour.

"Je félicite les électeurs gabonais qui ont exprimé leur volonté démocratique dans un processus dont la gestion a manqué de transparence", a déclaré l'euro-députée bulgare Mariya Gabriel dans une déclaration lue devant la presse.

"La mission déplore le manque de transparence des organes de gestion des élections omettant de mettre à la disposition des parties prenantes des informations essentielles telles que la liste électorale et la liste des centres de vote", critiquent les observateurs européens.

Par ailleurs, la mission de l'UE a pointé un déséquilibre des moyens en faveur du président Ali Bongo Ondimba, candidat à sa réélection.

"Avant le début officiel de la campagne, la mission a observé une confusion entre les activités de campagne et les fonctions officielles du candidat de la majorité qui a profité" d'une très large couverture médiatique, relèvent les observateurs européens.

"Pendant la campagne officielle, l'accès aux médias a été fortement déséquilibré en faveur du président sortant", selon la mission de l'UE.

Les résultats officiels du scrutin doivent être annoncés mardi. L'opposant Jean Ping s'est auto-proclamé "élu" face au président Bongo, dont le camp assure de son côté qu'il a remporté le scrutin.

st-mc/jlb