NOUVELLES
29/08/2016 05:47 EDT | Actualisé 30/08/2017 01:12 EDT

Pakistan: 106 étudiants afghans arrêtés dans une école coranique

La police pakistanaise a arrêté 106 étudiants afghans dans une école coranique de Quetta, ville instable du sud-ouest, ont indiqué des responsables lundi, alors que nombre de ces établissements sont considérés comme un terreau pour l'extrémisme.

Les étudiants ont été arrêtés samedi. Agés de 14 à 18 ans, dépourvus de papiers leur permettant de séjourner au Pakistan, ils seront expulsés vers l'Afghanistan, a affirmé à l'AFP un officier de police, Nadeem Hussain.

"Nous avons fermé la madrasa car elle n'avait aucun document d'enregistrement", a-t-il ajouté.

Akbar Harifal, ministre de l'Intérieur pour la province du Baloutchistan dont Quetta est la capitale, a confirmé les arrestations.

Le Pakistan s'est engagé à mieux contrôler ses 13.000 madrasa, ou écoles coraniques, dans le cadre d'un plan d'action national contre l'extrémisme mis en place après le pire attentat qu'ait connu le pays, un assaut taliban contre une école qui avait fait plus de 150 morts en décembre 2014.

Ces institutions fournissent une éducation rudimentaire à des centaines de milliers d'enfants, mais à défaut de contrôle sur le contenu pédagogique, des madrasa sont devenues un terreau d'intolérance voire d'extrémisme.

Aucun élément n'a été donné permettant de relier l'école fermée samedi à des groupes ou actions extrémistes.

Près de 3 millions de réfugiés afghans, enregistrés ou non, vivent au Pakistan, et l'insécurité persistante entrave les programmes de rapatriation volontaire.

mak-mmg/st/cnp/ahe/may