Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Libération refusée à l’assassin de John Lennon

Mark David Chapman, qui a assassiné l'ex-Beatles John Lennon en 1980, s'est vu refuser sa demande de libération pour une neuvième fois, ont indiqué lundi des autorités carcérales de l'État de New York.

Le 8 décembre 1980 vers 22 h 50, John Lennon, âgé de 40 ans, tombait sous les balles de Mark David Chapman à l'extérieur de son appartement new-yorkais, le Dakota, près de Central Park. Quelques heures plus tôt, Lennon lui avait autographié un disque devant l'appartement.

Aujourd'hui âgé de 61 ans, Mark David Chapman a été condamné en 1981 à une peine pouvant aller de 20 ans d'emprisonnement à la perpétuité.

Il avait obtenu le droit à une libération conditionnelle depuis décembre 2000; tous les deux ans, Chapman a demandé la libération conditionnelle. Ses démarches pour l'obtenir se sont toutes soldées par un échec.

Yoko Ono, la veuve de John Lennon, s'oppose vigoureusement à la libération de Mark David Chapman, qui est détenu à l'établissement carcéral de haute sécurité de Wende, à Alden, dans l'État de New York.

En 2014, la commission des libérations conditionnelles avait évalué que la libération de Chapman « serait incompatible avec le bien-être de la société ».

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.