NOUVELLES
29/08/2016 08:17 EDT | Actualisé 30/08/2017 01:12 EDT

Le ministre français de l'Intérieur rencontre des leaders musulmans

PARIS — Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a convoqué les leaders musulmans du pays, lundi, afin de discuter d'un «islam de la France» qui respecterait les valeurs laïques de la nation, une tâche devenue urgente à la suite des différends provoqués par l'interdiction du burkini sur les plages de 30 villes côtières françaises et les attentats terroristes des dernières semaines.

Le Conseil d'État a levé l'interdiction contre le burkini vendredi, mais le débat sur cette question, qui a rapidement pris un tour politique, a révélé l'existence de tensions entre les autorités laïques de la France et certains des cinq millions de musulmans que compte le pays.

L'assassinat d'un prêtre en Normandie le 26 juillet, l'attaque au camion à Nice le 14 juillet et le meurtre d'un couple de policiers en juin, des attaques qui ont toutes été revendiquées par Daech (le groupe armé État islamique), ont mis les musulmans sur la sellette.

M. Cazeneuve a prévenu dans une entrevue avec le journal catholique «La Croix» que si la classe politique n'arrivait pas à unir tous les Français, les «dynamiques de divisions» pourraient «s'avérer dangereuses». Il a toutefois exclu d'interdire le burkini à l'échelle nationale.

La rencontre d'une journée réunissant notamment des leaders musulmans et des représentants de la société civile est le plus récent effort visant à créer un «islam de la France».

Les musulmans doivent s'engager dans une «défense totale» de la France «face au terrorisme, face au salafisme», a déclaré le ministre à «La Croix», ajoutant que les valeurs françaises devaient «transcender toutes les autres».